SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

Le sectarisme du ministre des Affaires sociales retarde l’obtention de la carte de financement

Récemment, le comportement arbitraire du ministre des Affaires sociales Hector Hajjar, qui a pris des décisions fondées sur des antécédents sectaires.

Le site « Sawt Beirut International » a appris qu’il avait annulé les contrats des techniciens les plus en vue, qui avaient travaillé dans l’étape précédente pour fixer les critères et les mécanismes de la carte de financement, d’un point de vue purement sectaire, et s’est déclaré publiquement devant plus d’une personne qu’il ne souhaitait pas la présence de non-chrétiens dans l’équipe de travail.

Cela a entraîné des retards dans l’obtention de la carte de financement pour les Libanais.

Le gouvernement d’Hassan Diab a précédemment lancé la carte de financement pour venir en aide aux familles les plus pauvres, à condition qu’elle soit temporaire d’un an, et que la date limite de dépôt des demandes commence du 15 septembre au 15 octobre.

Lors d’une conférence de presse tenue le mois dernier, l’ancien ministre des Affaires sociales Ramzi Musharrafieh a déclaré que « face à l’effondrement et à l’inflation, mon ambition était d’établir un filet de sécurité sociale ainsi qu’une base de données unifiée pour fournir une aide de manière équitable pour le citoyen.  »

Il a expliqué qu' »une conception préliminaire a été élaborée pour rationaliser le soutien au gouvernement le 21 décembre 2020.

Le 28 juin 2021, selon une lettre adressée au Président du Parlement, le gouvernement s’est engagé à adhérer à la mise en place du réseau de soutien, et plus tard le Parlement a approuvé la loi pour cette carte, ouvrant ainsi des crédits pour le soutien par la Banque du Liban d’un montant de 556 millions de dollars par an pour les cartes de support électroniques.  »

Et il a indiqué que « la carte de financement sera payée en dollars américains ou bien son équivalent en livres libanaises sur le marché parallèle, et il y a une possibilité d’augmenter le montant au sein de la carte de financement ».

    la source :
  • Sawt Beirut International