SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Le secteur du transport routier annonce une journée de colère!

Les fédérations et syndicats du secteur des transports routiers au Liban ont tenu une réunion présidée par BassamTlais et en présence des chefs de fédérations, syndicats et syndicats, au siège de la Confédération générale du travail.

Dans un discours prononcé devant le chef du Syndicat des camionneurs du port de Beyrouth, Charbel, lorsqu’il a évoqué la souffrance des camionneurs et des propriétaires de camions dans le port, il a exigé que « la question soit réglée avant de se mettre en grève et de fermer le port ».

De son côté, Tlais a déclaré dans un discours : « Au nom du secteur, nous félicitons l’achèvement de la cuisine législative hier, en renouvelant la confiance au président Nabih Berri en tant que président et en élisant le bureau, en espérant qu’il sera le premier à compléter les droits constitutionnels qui devraient contribuer aux droits des Libanais, des travailleurs et des chauffeurs. »

Concernant les demandes et les préoccupations des chauffeurs, il a demandé : « Pourquoi l’accord que le Premier ministre s’est engagé à ne pas mettre en œuvre ? Pourquoi le comité formé par le Conseil des ministres ne se réunit-il pas pour commencer à mettre en œuvre l’accord ? Pourquoi contourner les chauffeurs, ouvriers et employés avec l’hérésie d’augmenter l’indemnité de transport que l’État et la plupart des institutions publiques et privées ne se sont pas engagés à mettre en œuvre ?»

Tlais a souligné que « le tarif ne peut pas être publié officiellement tant qu’il n’y a pas de plafond sur les prix du carburant et des pièces de rechange et la folie du dollar.