SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2021, Monday |

Le Syndicat de la presse à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse : Nous ne reculerons devant aucun effort pour préserver le Liban

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse et à la veille de la Journée des martyrs de la presse au Liban, le Syndicat de la presse a publié un communiqué dans lequel il affirme : « L’aggravation des crises qui frappent le Liban et les Libanais, surtout à la lumière de la plus grande catastrophe économique et financière qui a eu lieu dans l’histoire du Liban, indique que l’étape actuelle ne découragera pas la presse libanaise. Dans toutes les stations nationales décisives, les chefs et les journalistes martyrs et blessés ont présenté dans leurs rangs, afin de préserver le Liban, un modèle pionnier de liberté responsable dans la pensée et l’expression de l’opinion, et il portera toujours le flambeau de la parole, de la vérité et de la vérité afin de défendre le Liban en tant que position, rôle et message. »

Le communiqué ajoute : « Le Syndicat de la presse libanaise, en ces deux occasions, tout en adressant un salut de révérence et de respect aux martyrs de la presse libanaise et à tous les collègues travaillant dans le secteur de la presse, toutes sectes confondues, confirme son engagement à les soutenir dans les différents droits, surtout en ce moment difficile que traverse le Liban à différents niveaux Le Syndicat n’épargnera aucun effort pour préserver le Liban et sa presse, qui a toujours représenté l’un des visages du Liban, le message et la civilisation de la liberté et de la démocratie, et afin de lui permettre de rester en première ligne de défense pour préserver le Liban en tant que patrie définitive pour tous ses habitants.

Union Générale des Journalistes Arabes

Le Syndicat de la presse a reçu une déclaration à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse et de la journée de la presse arabe, de la part de l’Union Générale des Journalistes Arabes, et a exigé ce qui suit :
1 – Accélérer la libération de la liberté de la presse, d’opinion et d’expression, pour être un véritable prélude à une réforme démocratique globale.
2 – Purger les lois et législations arabes des peines privatives de liberté et supprimer la peine de prison dans les cas de publication.
3 – Renforcer les organisations syndicales des journalistes et des professionnels des médias arabes et garantir leur liberté pour assurer la protection des journalistes.
4 – Considérer les crimes de meurtre, d’enlèvement et de disparition forcée de journalistes comme des crimes contre l’humanité, et traduire les auteurs en justice.
5- La mise en place de règles strictes pour protéger les journalistes dans l’exercice de leur métier, notamment en période de guerre et de conflits.

Le président du syndicat de la presse, M. Awni Al-Kaaki, a déclaré son soutien à ce qui a été dit dans la déclaration de l’Union générale des journalistes arabes sur la liberté de la presse.

    la source :
  • NNA