SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Le syndicat des boulangers lève le cri : Pour obtenir du gasoil au prix officiel !

Le Syndicat des travailleurs des boulangeries de Beyrouth et du Mont-Liban a appelé les parties concernées, en particulier le ministère de l’Énergie, à « assurer le carburant diesel pour toutes les boulangeries et au prix officiel afin de poursuivre le travail et d’assurer le pain à tous les citoyens. »

Elle a déclaré dans un communiqué : « De temps en temps, le ministre de l’Économie et du Commerce nous surprend en augmentant le prix du pain en accord et en solidarité avec les propriétaires des boulangeries. Ce n’est pas étrange ce qui est émis par le ministère, et c’est ce dont nous avons averti il y a un an à propos de l’augmentation du prix du pain ou de la diminution du poids sans aucun droit, sauf par un comité d’experts et de compétence. »

Elle a ajouté : « Pour la sixième fois, le pain pour les pauvres a été soumis à l’augmentation du prix et à la perte de poids, et ce qui a été publié hier par le ministère de l’économie et du commerce a fixé le prix du pain à 3750 LBP et 4000 LBP dans les magasins et les supermarchés, et il faut former un comité avec de l’expérience et de la compétence pour une étude sur le terrain et en toute transparence dans laquelle toutes les personnes liées à l’industrie du pain sont représentées, et le ministère de l’économie et du commerce et les propriétaires de boulangeries ont franchi toutes les lignes rouges. »

Elle a souligné que « le salaire minimum est de 675 000 livres, soit l’équivalent de 38 dollars dans ces circonstances difficiles, l’aggravation de la crise économique et le taux élevé de chômage et de chômeurs », demandant « la hausse insensée des denrées alimentaires, des fruits et des légumes, la perte des médicaments dans les pharmacies et les files d’attente humiliantes devant les gares ne sont-elles pas suffisantes ? »