SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2022, Friday |

Le Syndicat des hôpitaux : Les forces de sécurité face à la pire manifestation de l’effondrement

Le syndicat des hôpitaux a déclaré que « l’une des manifestations les plus dangereuses de l’effondrement de l’État, est la difficulté que rencontrent les membres des forces de sécurité intérieure pour être admis dans les hôpitaux. La plupart des hôpitaux ont récemment évité de les accepter, en raison du non-paiement de leurs cotisations médicales d’une part, et des faibles tarifs approuvés par la direction d’autre part ».

Et il a ajouté : « Nous mettons en garde contre le danger de cette situation, car comment pouvons-nous demander aux hommes de sécurité de maintenir la sécurité et d’accomplir leurs tâches, alors que leur sécurité sanitaire n’est pas garantie ? Cela conduira inévitablement à des convulsions et des problèmes désagréables, et nous en avons vu les signes il y a deux jours dans un hôpital de Tyr, et cela pourrait se répéter dans plusieurs hôpitaux. »

Le syndicat conclut : « Par conséquent, nous appelons Son Excellence le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur à travailler immédiatement à l’allocation des fonds nécessaires pour garantir l’assistance médicale aux forces de sécurité intérieure, car les questions ne peuvent plus être laissées sans réponse, sinon elles deviendront incontrôlables. »