SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

L’élection du président est reportée à 2023 : Le Hezbollah attend un règlement extérieur !

Le Liban se trouve au bord de l’abîme entre les crises économique et sociale, alors que le vide présidentiel occupe le premier plan des crises. Et ce malgré les séances hebdomadaires pour élire un président, la situation reste inchangée, si bien que la première question demeure : L’élection d’un président a-t-elle vraiment été reportée au début de l’année 2023 ?

La coalition du 8 mars et le « Courant patriotique libre » répètent le même scénario d’obstruction au Parlement, confirmant la continuité de l’état de conflit entre les candidats de l’axe de la résistance, contre la poursuite de la coalition des partis et des blocs de l’opposition politique dans la candidature du représentant Michel Mouawad, et la poursuite de la majorité des représentants du changement dans le jeu de la perte de temps.

En conclusion, des sources bien informées résument l’atmosphère présidentielle dans les coulisses des forces du 8 mars par la phrase « l’élection d’un président est reportée à l’année 2023 », expliquant que le dossier présidentiel « n’est pas lié aux conditions internes, et par conséquent le Hezbollah n’est pas pressé et attend d’annoncer le nom de son candidat, Suleiman Franjieh, et Hezbollah attende ce que le règlement externe apportera, dans lequel la France est actuellement chargée d’arranger un règlement américano-saoudien-iranien ».

    la source :
  • Nida al Watan