SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

« L’Electricité du Liban » continuera de prendre des mesures plus prudentes

EDL a annoncé que « lorsque la première partie de la cargaison de gaz « Pétrole » est arrivée au Liban le 28/06/2021, nous confirmons qu’EDL n’a pu décharger sa cargaison qu’à cette heure. En effet, le crédit documentaire n’a pas été ouvert pour cela, ce qui a conduit à « l’épuisement du stock de ce matériel », très brutalement, dans les laboratoires.

Cette situation est hors du contrôle de l’Électricité du Liban, et la Société continuera de prendre des mesures plus prudentes en lien avec le stockage de gazole disponible chez elle. Et il s’agit d’assurer une stabilité minimale de l’alimentation en courant électrique le plus longtemps possible jusqu’à son épuisement complet.

Il arrêtera successivement chacune des deux usines, Deir Ammar et Al-Zahrani, ce qui réduira la capacité de production totale d’environ /150// mégawatts et entraînera la prolongation de la période de production de ces usines de quatre jours supplémentaires.

Et c’est jusqu’à ce qu’il devienne clair « ce que le problème du crédit documentaire atteindra au début de la semaine prochaine », de sorte que s’il est ouvert, il déchargera la cargaison du navire-citerne existant, puis ramènera la capacité de production à ce qu’elle était. »