SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

L’enquête sur le crime de l’explosion du port est à nouveau perturbée

Il est presque certain que l’enquêteur dans le crime de l’explosion du port de Beyrouth, le juge Tarek Bitar, lèvera la main demain de l’enquête sur la base de la nouvelle plainte déposée par les anciens ministres Ali Hassan Khalil et Ghazi Zuaiter, en attendant la décision décisive d’accepter ou de rejeter l’affaire.

Des sources ont informées Sawt Beirut International que la Cour civile de cassation, dirigée par le juge Naji Eid, a accepté aujourd’hui l’affaire déposée par Khalil et Zuaiter contre Bitar, dans laquelle ils ont demandé le « desaisissement de l’enquêteur judiciaire pour arrêter le dossier pour violation de la constitution en ce qui concerne leurs poursuites dans l’affaire, et a outrepassé les pouvoirs du Conseil suprême pour le procès des présidents et des ministres comme seule référence compétente pour l’examen des crimes attribués aux présidents, ministres et députés ».

Le tribunal a demandé aux plaignants de leur fournir des copies de l’affaire pour informer le juge Bitar et d’exprimer leurs opinions, avant d’examiner le fondement de cette affaire et de rendre la décision finale en l’acceptant ou en la rejetant.
Le tribunal doit recevoir demain matin une copie de l’affaire, et de procéder à sa notification aux parties en commençant par le juge Bitar, qui entamera la suspension immédiate des enquêtes et de toutes les procédures, jusqu’à la décision de la Cour de cassation.

Aujourd’hui, le juge Bitar a envoyé des appels à plusieurs pays, demandant plus d’informations sur l’expédition de nitrate d’ammonium, à la lumière des nouvelles données dont il disposait ces dernières heures.

    la source :
  • Sawt Beirut International