SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

L’équipe de l’Union européenne chargée de la surveillance des élections à Beyrouth

Le chef de la mission de surveillance des élections de l’Union européenne, Giorgi Holvini, membre du Parlement européen, a annoncé depuis Baabda qu’environ 200 observateurs suivront les élections au Liban avec professionnalisme, transparence et impartialité, et que les membres de la mission surveilleront le processus électoral dans un certain nombre de pays européens.

Pour sa part, le président de la République, le général Michel Aoun, a annoncé : « Le Liban accueille favorablement la surveillance par l’Union européenne des élections législatives du 15 mai, de la même manière que ce qui s’est passé lors des élections de 2005, 2009 et 2018. » Le président Aoun a déclaré au chef de la mission d’observation électorale de l’Union européenne, le député Georgi Holvini, qui l’a reçu ce matin au palais de Baabda avec des membres de la délégation, que « toutes les dispositions ont été prises pour que les élections se déroulent à temps dans une atmosphère de liberté, de démocratie et de transparence, notant que le nombre de candidats a atteint un nombre « record, ainsi que le nombre de listes qui ont été enregistrées, et parmi les candidats figurent 155 femmes, et ce nombre est enregistré pour la première fois. »

Le président Aoun a souligné que « des travaux sont en cours pour surmonter les obstacles à la réalisation de ce droit constitutionnel important, malgré les conditions économiques et financières difficiles que traverse le Liban, qui auraient pu être atténuées pour les électeurs si le MegaCenter avait été adopté, mais le pouvoir législatif a abandonné cette mesure qui aurait permis à l’électeur d’exercer son droit constitutionnel alors qu’il se trouve dans son lieu de résidence au lieu de se déplacer dans des villes éloignées du nord, de la Bekaa et du sud, ce qui entraînera des dépenses supplémentaires en raison du prix élevé du carburant, ce qui pourrait se traduire par une baisse de la participation aux urnes. »

Le Président Aoun a mis l’accent sur « l’importance de renforcer la supervision du financement des campagnes électorales, et de permettre à l’Autorité de surveillance des élections de jouer pleinement son rôle dans le domaine de la supervision. »

Le président Aoun a espéré que « la surveillance de la mission de l’Union européenne inclura les opérations de vote à l’étranger, d’autant plus que c’est la deuxième fois que les Libanais dispersés dans le monde participent aux élections, un exploit qui a été réalisé pour la première fois en 2018. »

Après la réunion, Holvini s’est adressé aux journalistes et a déclaré : « Nous avons rendu visite au Président de la République, Michel Aoun, et l’avons informé de la mise en place de l’équipe pour surveiller les élections au Liban, et de l’engagement de l’Union européenne à soutenir la démocratie et la paix dans ce pays en tant qu’entité honnête et indépendante. Nous sommes ici à l’invitation du Ministère de l’Intérieur et des Municipalités. Le premier groupe de la mission est arrivé le 27 mars, et nous resterons en tant que mission jusqu’au 6 juin. Cela ne signifie pas la fin de son travail, mais nous publierons les recommandations à un stade ultérieur. Quant à moi, je suis ici maintenant et je reviendrai une semaine avant les élections pour rester jusqu’après. »

Le Premier ministre Najib Mikati a reçu la délégation au grand Sérail.