SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Les allégations selon lesquelles le président s’oppose à la mise en œuvre de la « loi sur le dollar des étudiants » sont fausses

Le Bureau de Presse de la Présidence a précisé que les allégations selon lesquelles le Président de la République, le Général Michel Aoun, s’oppose à la mise en œuvre de la loi visant à obliger les banques opérant au Liban à débourser un montant de 10 mille dollars US selon le taux de change officiel du dollar pour les étudiants universitaires libanais étudiant à l’étranger pour l’année 2020-2021 sont fausses.

La vérité est que le Président Aoun a renvoyé la loi au Parlement pour réexamen après avoir trouvé des lacunes constitutionnelles et juridiques qui doivent être corrigées afin de fortifier cette loi pour atteindre l’objectif souhaité de son approbation de permettre aux étudiants universitaires libanais de terminer leurs études à l’étranger, ce qui doit être initialement disponible pour les étudiants universitaires libanais qui poursuivent leurs études, que ce soit au Liban ou à l’étranger, afin de préserver l’égalité des droits et des devoirs entre tous les citoyens sans discrimination ni préférence.

Le bureau de presse a également indiqué que parmi les lacunes de la loi figure l’adoption de 1515 LBP comme taux de change officiel du dollar américain, à un moment où le taux de change du dollar américain est toujours soumis à des changements avec la présence de décisions, de circulaires et de plateformes qui ont conduit à la dispersion du prix de référence du dollar américain par rapport à la lire libanaise.

La loi a également imposé des sanctions aux banques au cas où elles s’abstiendraient d’appliquer la loi, même celles qui n’ont pas de dépôts d’étudiants couverts par la loi ou de leurs tuteurs. Comment une banque peut-elle verser de l’argent à ceux qui n’ont pas de dépôts en son sein ?

Le service de presse a confirmé que la réunion, qui s’est tenue au palais de Baabda avec l’Association des banques, a été organisée à la demande de l’Association et non préparée par le directeur général de la présidence de la République, le Dr Antoine Choucair. Cette réunion a été consacrée à l’examen du point de vue de l’Association sur une loi qui la concerne directement.

Il est à noter que le décret convoquant le Parlement pour la tenue d’un contrat exceptionnel n° 8662 du 6 janvier 2020 a inscrit à l’ordre du jour des lois ratifiées dont le Président peut demander le réexamen, dont la loi dite « loi sur le dollar des étudiants ».