SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Les carburants au Liban sont disponibles…Mais pas dans les quantités requises

Le chef du groupement des sociétés importatrices de pétrole, Maroun Shammas, a exclu que le prix du baril de pétrole atteigne trois cents ou cinq cents dollars, à moins que quelque chose d’inattendu et de plus dur que ce à quoi nous assistons aujourd’hui comme une troisième guerre mondiale se produise.

Dans une interview à la radio, Shammas a estimé que la Russie tentait de faire pression sur la communauté internationale concernant les prix du pétrole, soulignant que les carburants au Liban sont disponibles, mais pas dans les quantités requises. Shammas a expliqué que la situation s’est quelque peu améliorée par rapport au diesel.

Shammas a expliqué que les prix proposés par les entreprises internationales au ministère de l’Énergie sont deux fois plus élevés que d’habitude, et c’est la raison pour laquelle le ministère n’a pas accepté d’appel d’offres la semaine dernière, révélant un nouvel appel d’offres que le ministère entreprendra dans les deux prochaines journées.

Il a souligné que les sociétés importatrices de pétrole travaillent pour sécuriser le carburant, révélant qu’en tant que secteur privé, elles ont la capacité de contrôler les prix de manière partielle, et a souligné que la fluctuation du taux de change du dollar sur la plate-forme Sayraf rend le problème plus difficile.