SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Les comités des professeurs contractuels annoncent qu’ils ne participeront pas aux examens officiels

Les comités d’entrepreneurs ont tenu une réunion au cours de laquelle ils ont affirmé « l’éligibilité des entrepreneurs sous leurs différents noms avec un certain nombre de revendications ».

Il énumère, dans un relevé de ces revendications, ce qui suit:

« 1- La démarche du ministère auprès des banques pour débloquer les prélèvements financiers retenus et travailler au relèvement du plafond des prélèvements mensuels.

2- Ouvrir une enquête transparente sur toutes les dépenses des fonds des pays donateurs destinés à engager des professeurs, des propriétaires et des administrateurs, et les présenter à l’opinion publique.

3- Publier une circulaire modifiant le salaire journalier pour la probation et la participation aux examens officiels qui seront organisés, ainsi que les frais de correction et de participation aux commissions.

4- Faire le suivi du déboursement de 10 $ pour le travail de surveillance et de correction des première et deuxième sessions de l’année écoulée. Le ministre de l’Éducation rappelant qu’une grande partie des enseignants n’a pas reçu les 10 dollars de la première session, pour contrôler et corriger les derniers examens officiels. Et que ces incitatifs de 10 $ n’ont pas détourné tout le monde du travail de surveillance et de correction pour un second tour.

5- Pourquoi les cotisations pour la correction du second tour n’ont-elles pas été réduites?

6- Nous demandons au ministre de l’Éducation: Où sont passées les cotisations de l’année dernière pour le contrat complet?

7- Où en est la mise en place de l’allocation mensuelle de transport qui a été convenue?

8- Où en est l’arrestation mensuelle des entrepreneurs?

9- Où en sont les droits des assistés du matin et du soir, recevant des incitatifs financiers de 90$ par mois et une aide de 180$?

10- Nous exigeons une augmentation du salaire horaire pour l’enseignement de l’après-midi, ainsi que de leur fournir toutes les incitations.

11- Nous demandons au Ministre de l’Education de communiquer immédiatement avec le Ministre des Finances demain lundi, afin de convenir avec lui de ne pas augmenter les taxes du Ministère des Finances sur les cotisations des entrepreneurs.

Et elle de conclure:« Les commissions confirment les points ci-dessus. En cas de non-réponse à ces demandes, des mesures d’escalade seront prises, dont la plus importante est de s’abstenir de participer aux examens officiels, de surveiller et de corriger ».