SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 October 2021, Sunday |

Les compagnies d’importation de pétrole ont cessé de livrer du carburant

Des informations de presse ont révélé que les sociétés importatrices de pétrole ont cessé de livrer du carburant jusqu’à ce que le mécanisme de fixation des prix et le sort de la subvention soient clarifiés.

Dans ce contexte, la Banque centrale a annoncé, dans une décision annoncée hier soir, mercredi, qu’elle commencera, à partir d’aujourd’hui, jeudi, à obtenir les crédits nécessaires pour les importations de carburant sur la base du prix du marché de la livre libanaise par rapport au dollar américain, afin de mettre effectivement fin à la subvention du carburant qui a drainé ses réserves de devises depuis que le pays a glissé dans la crise financière en 2019.

D’autre part, la Banque centrale du Liban a répondu qu’elle avait « informé le gouvernement il y a un an qu’il aurait besoin d’une nouvelle législation pour utiliser les réserves monétaires obligatoires, après avoir annoncé la fin effective de la subvention qu’elle apportait aux importations de carburant. »

La banque centrale a déclaré que malgré les dépenses de plus de 800 millions de dollars pour le carburant le mois dernier et la facture des médicaments qui a augmenté plusieurs fois, ces biens sont toujours introuvables sur le marché libre et sont vendus à un prix supérieur à leur valeur.

La banque a déclaré que cela prouve « la nécessité de passer de la subvention des produits de base, qui profitent au marchand et au monopole, au soutien direct du citoyen. »