SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Les drones du Hezbollah poussent Israël à annoncer la date d’extraction du gaz de Karish!

La ministre israélienne de l’Énergie, Karen El Harar, a effectué une visite surprise sur la plate-forme contestée de forage gazier de Karish avec le Liban.

Au cours de la visite, Al-Harar a averti le Hezbollah que « toute tentative d’attaque rencontrera une réponse israélienne avec les différents outils disponibles.

Et elle a poursuivi, selon les médias hébreux : « L’extraction du gaz de la plate-forme située dans les eaux économiques israéliennes à 80 kilomètres à l’ouest des côtes d’Israël commencera en septembre prochain.  »

Et la chaîne hébraïque « 13 » a rapporté qu’après l’attaque des drones du Hezbollah samedi, qui ont été dirigés contre la plate-forme gazière de Karish près de la frontière libanaise, une discussion secrète a eu lieu aujourd’hui, à la lumière des craintes d’une nouvelle tentative d’attaque.

Le rapport indique que le récit qu’Israël essaie de faire est que la discussion ne porte pas seulement sur une menace à la sécurité, et qu’elle n’inclut pas seulement Israël – c’est une menace mondiale.

La discussion, qui a été qualifiée de top secret, a été présidée par la ministre de l’Énergie Karen Al-Harar avec toutes les agences de sécurité et de médias concernées : le Mossad, le Conseil de sécurité nationale et l’armée.

Les responsables de la sécurité ont déclaré au cours de la discussion qu’ils étaient prêts à répondre à toute nouvelle attaque, mais le rapport a souligné que des critiques avaient été formulées à propos de la conduite du porte-parole de Tsahal le même jour – la tentative d’attaque du Hezbollah.

Il a déclaré au cours de la discussion que les messages israéliens n’étaient pas uniformes et n’étaient pas bien assortis.

De son côté, le Premier ministre israélien Yair Lapid a prévenu mardi qu’Israël ne resterait pas les bras croisés face aux attaques du Hezbollah.

« Il y a quelques jours, des drones de fabrication iranienne ont tenté d’attaquer une plate-forme gazière israélienne près de la côte libanaise », a déclaré Lapid, au début d’une rencontre avec le président français Emmanuel Macron à l’Elysée à Paris.

Il a ajouté : « Ces drones ont été envoyés par le Hezbollah, une organisation terroriste qui menace la stabilité du Liban, viole sa souveraineté, le pousse vers une dangereuse escalade avec Israël, et nuit aux intérêts nationaux du Liban, un pays que je sais cher à votre cœur. »

Il a poursuivi : « Le Hezbollah a plus de cent mille missiles au Liban visant Israël », soulignant qu’« Israël ne restera pas les bras croisés et ne fera rien à la lumière de ces attaques répétées ».

Il convient de noter qu’Israël a des accords avec l’Égypte et l’Union européenne – qui sont basés sur le fait que l’exploration du gaz sur la plate-forme de Karish commence en septembre.

Dans un contexte connexe, un appel téléphonique a été passé aujourd’hui entre des responsables israéliens et européens, et le message qui a été passé était : « Ne restez pas à l’écart, les dégâts ne se limitent pas au secteur énergétique israélien si le Hezbollah attaque la plateforme Karish, mais plutôt menace l’approvisionnement de l’Europe. «