SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Les écoles ont-elles le droit de payer les versements en dollars?

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Abbas Al-Halabi a souligné que « la loi en vigueur à ce jour sur la question des budgets scolaires est la loi 515 promulguée en 1996, qui ne permet aucune augmentation des primes tant qu’aucune nouvelle charge n’est imposée par nouvelles réglementations et lois.  »

Il a souligné qu’au sujet de la suspension de l’article 2 de la loi 515, qui est toujours une proposition de loi à la Chambre des représentants, « il sera étudié dans la forme dans laquelle il est présenté, et il sera discuté sur la base de l’actuel réalité, et s’il est approuvé, ses exigences seront mises en œuvre.  »

Al-Halabi a souligné qu’en ce qui concerne le paiement des acomptes en espèces, « le budget de l’école, conformément à la loi 515, est présenté en livres libanaises, et donc le paiement des acomptes est limité à la livre libanaise uniquement, d’autant plus que le et la loi sur le crédit spécifiait que la monnaie nationale était la monnaie de base.

Aucun frais de scolarité ne peut être payé en dollars, ou déterminé en dollars, qui sont dépensés en livres libanaises.  »

Il a appelé les composantes de la famille éducative, notamment les parents, les écoles, les enseignants et les élèves, à « préserver l’institution éducative dans son ensemble, afin de surmonter cette étape difficile, dont nous espérons qu’elle ne se prolongera pas ».