SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Les enquêtes sur l’attaque de la « FINUL »: il n’y a aucune preuve et aucune arrestation

Les enquêtes judiciaires et de sécurité se poursuivent sur les incidents d’attaques contre des soldats de la FINUL dans le sud du Liban.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire, le juge Fadi Akiki, a adressé des requêtes aux services de sécurité, dirigés par le renseignement de l’armée.

Où ils ont été chargés de mener une enquête rapide, surtout depuis la récente attaque qui a eu lieu dans la ville de Bint Jbeil la semaine dernière, qui a fait de nombreux blessés parmi les membres des Nations Unies.

La source a admis qu’il y a :« des difficultés à obtenir des informations des personnes qui sont entendues comme témoins, soit en raison de l’obscurcissement des auteurs, soit par prudence sur les conditions de sécurité de la zone, qui ont des considérations particulières ».

Quant à savoir s’il existe une coordination entre l’État libanais et la FINUL, les mêmes sources ont déclaré que les services de sécurité et judiciaires libanais « ne disposent pas d’un mécanisme légal pour enquêter sur les membres de la FINUL qui faisaient partie des patrouilles agressées ».