SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Les enseignants contractants de l’éducation de base officielle menacent de faire une grève ouverte

Comité des enseignants contractants de l’éducation de base a déclaré « À la suite du respect de la promesse du ministre de l’Éducation Abbas al-Halabi, et afin de faire de l’année scolaire un succès, et comme un geste de bonne volonté envers lui et les intérêts des entrepreneurs et des étudiants, et de donner l’occasion de répondre aux demandes des entrepreneurs légitimes et légaux, et de travailler pour les résoudre dans le cadre des procédures légales, cependant, malgré le début de l’année scolaire et la date du 5 novembre, les entrepreneurs n’ont vu aucune initiative pour résoudre leurs problèmes ». « Le ministre et son équipe associée le savent dans les moindres détails, ainsi que le chef du gouvernement du pays, qui a été surpris et indigné lorsqu’il a entendu le salaire horaire de 20 000 lires par heure d’éducation. »

« Après un suivi attentif des demandes et des droits des entrepreneurs, nous sommes intéressés en tant que comité à vous présenter les faits suivants :

1- La décision d’augmenter le salaire (le doubler à 40 000 lires) et l’indemnité de transport est toujours au ministère des Finances sans prendre de décision à ce sujet

2- L’aide financière mensuelle de 90 $ est retardée pour le mois d’octobre, et sera retardée pour le mois de novembre, pour des raisons liées à l’omission de certains gestionnaires d’envoyer les heures effectuées dans les domaines de l’éducation, et à l’annonce de la grève ouverte de l’association des employés du secteur public, ce qui entrave le travail en la matière.

3. Il existe une ambiguïté totale en ce qui concerne l’octroi d’une indemnité de transport aux entrepreneurs, et les fonctionnaires la désavouent au motif qu’il n’existe pas de loi autorisant le versement d’une indemnité de transfert aux entrepreneurs de l’enseignement de base, bien qu’elle verse une indemnité de transfert à tous les entrepreneurs des administrations publiques et du ministère d’État.

4. Il n’y a pas d’aide sociale aux entrepreneurs comme les enseignants dans les propriétaires, et nous avons demandé à Son Excellence de travailler sur une aide sociale mensuelle de 1 000 000 (1 million de lires par mois et par entrepreneur).

5. Certains gestionnaires ont été confus dans la gestion de son école en termes de défauts et de distribution d’actions légales aux propriétaires, aux entrepreneurs et à leurs employés, et même d’apporter des fonds aux enseignants à l’école afin de faire voler des enseignants contractuels (anciens combattants).

6. Au début de l’année scolaire, la plupart des gestionnaires ont multiplié les heures des entrepreneurs en adoptant un programme quotidien de 3 à 4 heures de formation. Cela a entraîné une lourde perte du nombre d’heures d’entrepreneur, sur une période de trois semaines.

Sur la base de ce qui précède, malgré toutes les installations et les concessions faites par les enseignants contractuels, les demandes des entrepreneurs restent des promesses et des discussions avec les médias et le ministère n’a pas travaillé pour les résoudre, mais la situation financière et économique s’est détériorée pour le pire.

Le comité appelle les entrepreneurs à rejoindre les rangs de toutes les désignations contractuelles et tous ceux qui sont utilisés pour se préparer et se préparer à descendre et à se déplacer dans un sit-in central devant le ministère de l’Éducation de l’UNESCO, comme une étape d’avertissement, en préparation de l’annonce de la grève ouverte si les revendications des entrepreneurs ne sont pas satisfaites rapidement, et le temps sera fixé dans les prochains jours.