SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Les familles des martyrs des pompiers lancent une pétition électronique pour réclamer une commission internationale d’enquête

Lors d’une conférence de presse tenue au Press Club, les familles des martyrs des pompiers de Beyrouth ont lancé une pétition électronique pour les soutenir en appelant à une commission internationale d’enquête.

William Noun a lu une déclaration dans laquelle il a indiqué que les personnes se sont rendues vendredi dernier au siège des Nations Unies et dans les ambassades française, britannique, américaine et russe, et qu’on leur a remis le message annoncé lors du déménagement du 4 août, si l’enquête dans le cas d’explosion du port n’est pas repris dans les 90 jours.

La lettre comprend deux demandes, la première est une commission internationale d’enquête, et la seconde est le soutien de l’État libanais et de la justice libanaise à cette commission, et l’élaboration du dossier et des documents parvenus par le juge Tariq Bitar, une commission qui termine l’enquête et délivre l’acte d’accusation.

Il a déclaré : « Nous avons rencontré des responsables des affaires politiques dans ces ambassades, et ils ont exprimé leur grand soutien à notre cause. Et bientôt nous visiterons l’ambassade de Chine, ainsi nous aurons bouclé la tournée des membres permanents du Conseil de sécurité. Et si nécessaire, nous irons vers les dix membres non permanents, comme le Brésil, le Ghana, les Émirats arabes unis et d’autres.  »

Il a ajouté : « Afin de soutenir ce message et de confirmer notre insistance, nous avons lancé une pétition en ligne sous le titre Justice pour les victimes de l’explosion du port de Beyrouth, ce qui signifie « Justice pour les victimes de l’explosion du port de Beyrouth ».

Nous faisons confiance à la justice libanaise, mais nous attendons depuis deux ans et n’avons pas atteint la vérité à la lumière du grand conflit d’intérêts, politique, judiciaire et sécuritaire, et à la lumière des obstacles qui arrêtent l’enquête et empêchent le juge de complétant son travail. L’enquête est suspendue depuis neuf mois.

Par conséquent, nous nous sommes donné un délai de 90 jours pour que l’enquête reprenne et que l’acte d’accusation soit émis. Si l’enquête n’est pas terminée dans les 90 jours, nous nous efforcerons d’exiger une enquête internationale.  »

Il a souligné : « Il est nécessaire de signer la pétition via le lien spécifié afin d’obtenir le plus grand nombre de signatures au Liban et dans le monde ».