SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

« Les Forces libanaises »: Ce qui s’est passé aujourd’hui reflète pas les aspirations du peuple

Des sources des « Forces libanaises » ont déclaré à «Al-Markaziya » que depuis le premier moment des résultats des élections législatives jusqu’à minuit hier, les forces ont ouvert tous les canaux de communication avec les députés de l’opposition de toutes sortes, dans le but de parvenir à une position unifiée concernant la élections constitutionnelles, d’autant plus que le nombre de députés L’opposition a touché près de 67 députés, ce qui signifie que la majorité est passée d’un camp à l’autre.

Les sources ont estimé que ses efforts pour l’unité avaient rencontré la réponse requise de la part de certains des nouveaux députés de l’opposition, mais malheureusement, il n’a pas rencontré la réponse de certains autres, et malgré la conviction de tous dans l’opposition de ne pas voter pour Président Nabih Berri, l’idée de compensation pour l’incapacité à réaliser le programme constitutionnel et souverain à la Présidence du Conseil en raison de l’absence d’une troisième option chiite en remportant la Vice-Présidence et le Bureau du Conseil n’a pas bouclé ses chapitres en raison de la position de certains nouveaux représentants dans l’opposition.

Les sources ont confirmé que les « forces » avaient fait l’impossible pour faciliter le consensus, estimant que sans lui le 8 mars reprendrait son emprise sur les articulations du Parlement, elles n’ont donc pas présenté la nomination du représentant Ghassan Hasbani, bien qu’il en soit un des candidats les plus en vue, et a appelé l’opposition à choisir le nom qu’elle souhaite afin de s’entendre sur celui-ci et sur le Bureau du Conseil, mais les réponses sont restées jusqu’à hier minuit, vagues ou peu claires, et nous n’avons vu aucun intention sérieuse d’accepter.

Les sources ont confirmé que le soutien des « forces » à la nomination du représentant Ghassan Skaf au poste de président de la Chambre des représentants a eu lieu après que Skaf a annoncé les spécifications constitutionnelles et souveraines requises, et après que les « forces » se sont assurées que la majorité de l’opposition a soutenu sa candidature, mais il s’est avéré qu’en plus de l’échec de certains représentants indépendants.

Les sources estiment que certains des nouveaux députés ont contribué à l’arrivée du vice-président du parlement et d’un bureau fidèle au parlement en soumettant des propositions au hasard et en refusant toute coordination et entente avec d’autres groupes d’opposition.

Les sources ont souligné que les gens n’ont pas voté pour le souverain et changé de ligne afin de mener des manifestations à la Chambre des représentants, mais ont voté pour cette ligne afin d’apporter un changement pratique.

Cette question s’adresse à la conscience de certains des députés du changement et des indépendants qui, par leur vote, ont rénové le système au détriment du peuple et de ses aspirations, mais ce qu’il faut aujourd’hui, c’est rassembler à nouveau et au plus vite les rangs afin de commencer, étape par étape, dans le processus de changement souhaité.

    la source :
  • Almarkazia