SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 October 2021, Friday |

Les Forces libanaises expliquent ce qui s’est passé…

Le département des médias du parti « Forces libanaises » a publié une déclaration expliquant le fait de l’attaque contre l’une des familles des martyrs, déclarant ce qui suit :

« Avec des gens qui se dirigent vers la commémoration du premier anniversaire de l’explosion du port, et à un moment où la tristesse envahit le pays face au souvenir de l’explosion…

Coïncidant avec la manifestation, les partisans des Forces libanaises, qui sont au centre du parti à Gemmayzeh, ont été surpris par un groupe important de manifestants communistes, qui appartiennent au parti d’Hanna Gharib, un allié du Hezbollah, et non au parti du martyr. George Hawi, qui a été assassiné à cause de son approche souveraine. Ils portent des sacs pleins de pierres sur le dos et scandent « Un sioniste est un sioniste, Samir Geagea est un sioniste ».

Ils ont commencé à s’approcher du centre, lançant des pierres et des bombes de Molotov, à la suite desquels trois des soldats qui avançaient pour protéger le centre ont été blessés.

Ils ont informé leurs camarades de ce qui se passait et ils se sont précipités pour les soutenir dans une attaque décrite, et un affrontement a eu lieu avec les forces attaquantes pour les tenir à l’écart du centre, et cet affrontement s’est poursuivi jusqu’à l’arrivée de l’armée libanaise.

Nous avons évoqué tous ces faits pour réfuter toutes les calomnies, mensonges et fausses déclarations qui ont tenté de transformer l’agresseur en agresseur, alors que les faits, les témoins et les preuves prouvent que les agresseurs, qui ne sont pas censés traverser une rue latérale, avaient délibérément l’intention de et intentionnellement insulté et attaqué le centre « Forces » et ceux qui s’y trouvent, et nous ne pensons pas que personne ne soit autorisé à être agressé dans sa maison.

Nous espérons que les médias transmettront la vérité loin de la distorsion et de la distorsion.

Hier, certains médias et sites de réseaux sociaux ont affirmé que des membres des Forces libanaises avaient attaqué l’une des familles des martyrs du port de Beyrouth en raison de son refus de hisser le drapeau des « forces ».

Lorsque l’un des participants, lui a demandé de lancer le drapeau des « forces », mais le jeune homme a refusé de le faire, ce qui a incité cette personne à le gifler et a essayé d’arracher le drapeau en criant et insultant les « forces » et leur drapeau.

Il est rapporté que l’intrus est l’un des soldats à la retraite et n’a rien à voir avec les familles des martyrs, ni de près ni de loin.

Nous regrettons cette déformation délibérée et continue de l’information, qui indique les intentions malveillantes de ses propriétaires et leurs intentions ouvertes. »