SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Les Forces Libanaises : Nous poursuivrons ceux qui répandent des « mensonges » sur la question des nitrates

Le département des médias du parti « Forces libanaises » a publié la déclaration suivante : Certaines pages appartenant à des dirigeants connus du « Courant patriotique libre », ainsi que des professionnels des médias travaillant au sein de cette ligne, et des militants qui font ce qu’on leur demande, ont délibérément et volontairement travaillé à mélanger les nitrates qui Ils ont été trouvés dans le camion de M. Saadallah Al-Solh, et les nitrates trouvés chez M. Maroun Al-Saqr, et surtout, ils ont essayé d’attribuer toute l’histoire pour les « Forces libanaises ». Nous ne sommes pas du tout surpris que le « Courant patriotique libre » ait répandu des mensonges de ce genre, car il est le courant de mensonge par excellence, premièrement, et il essaie par tous les moyens, deuxièmement, de se remettre à flot à l’heure actuelle du fond qui vacille en son sein en raison de sa politique et de son exposition à l’opinion publique. »

Et il a ajouté que les « Forces libanaises » dénoncent, et déplorent le plus fortement, que leur nom soit faussement et mensongèrement utilisé dans les domaines des nitrates agricoles qui sont découverts ici, ou des nitrates industriels qui sont découverts là, et attire l’attention de toute l’opinion publique que toutes ces questions sont strictement et complètement contrôlées par les services de sécurité avant et après. Malgré tout cela, il ressort clairement de toutes les enquêtes qui ont été menées qu’elles contredisent complètement les allégations des responsables du « Courant patriotique libre », de leurs aînés à leurs responsabilités, même mineures, alors que leur président en crise, qui patauge à droite et à gauche, et passe d’une défaite à l’autre, a pour habitude de fabriquer et de tromper afin d’occulter ses crimes contre le trésor, l’État et le peuple libanais.

Les « Forces libanaises » ont confirmé qu’elles n’avaient rien à voir avec toutes les saisies, qu’il s’agisse de nitrates ou autres, dont elles se sont emparées. Le fait qu’un groupe politique, le Courant patriotique libre, perde sa position dans l’opinion publique est compréhensible en raison de l’exposition de ses fausses promesses et de ses pratiques qui ont révélé sa vraie nature, mais au lieu de s’excuser auprès du peuple libanais pour l’enfer qu’il a fait vivre au Liban et à l’opinion publique, il fuit l’avant dans un état de déni complet de toutes ses erreurs et de tous ses péchés et dans une tentative désespérée de peindre l’image de tous les autres avec lui.

Enfin, il a conclu : « Enfin, les « Forces libanaises » poursuivront tous ceux qui répandent des rumeurs et des mensonges à leur encontre. »