SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Les « Forces libanaises » ont nié toute ingérence dans la municipalité de Rmeish, liée au départ des travailleurs étrangers de la ville

Le parti des « Forces libanaises » a précisé dans un communiqué que des activistes font circuler sur les plateformes de médias sociaux, ainsi que sur certains sites web, des informations selon lesquelles les forces ont poussé la municipalité de Rmeish à publier une décision le 20 de ce mois, selon laquelle il a accordé aux travailleurs étrangers, y compris les travailleurs syriens, résidant dans la zone de la ville, à quitter dans un délai de 14 jours. La municipalité a également appelé les propriétaires des biens loués à ces travailleurs à résilier les contrats et à se rendre à la municipalité pour régler leur situation.

Les « Forces Libanaises » ont nié avoir interféré avec la municipalité de Rmeish pour prendre une quelconque décision concernant l’organisation de l’emploi dans la ville, et elles n’ont eu connaissance de la décision à l’avance qu’après sa publication sur le compte de la municipalité sur l’application Facebook, et les forces n’ont joué aucun rôle à cet égard, que ce soit de près ou de loin.

Et il a appelé à « réglementer les travailleurs syriens et autres dans la ville de Rmeish selon les normes et les cadres approuvés, et à appliquer les lois et règlements en vigueur, loin des abus discrétionnaires, afin d’empêcher les fuites suite à la crise de vie que connaît l’ensemble du peuple libanais, qui se traduit par une pénurie de carburant, une pénurie d’eau et des interruptions des nécessités de la vie quotidienne, et afin de préserver le maintien de la paix civile dont jouit cette région et à laquelle nous tenons en raison de la diversité, de la cohérence et du chevauchement typique de la population. »