SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

Les hôpitaux tirent la sonnette d’alarme !

Un certain nombre de médecins ont organisé un « sit-in » devant la Banque du Liban à l’invitation des deux Syndicats des Médecins du Liban à Beyrouth et du Nord et du Syndicat des Propriétaires d’Hôpitaux Privés au Liban, en rejet de la politique de la Banque du Liban et les banques en général.

Lors du « sit-in », le chef du Syndicat des propriétaires d’hôpitaux privés, Suleiman Haroun, a indiqué que « non à la politique monétaire brutale pratiquée par l’Etat au titre du maintien du taux de change de la lire ».

Dans un discours, a-t-il expliqué, « les hôpitaux sont incapables d’obtenir les liquidités nécessaires pour continuer leur travail, et les droits des travailleurs du secteur de la santé sont devenus insuffisants pour assurer leur subsistance ».

Haroun a souligné : « C’est un pays misérable dans lequel les médecins descendent dans la rue pour revendiquer leurs droits, au lieu d’être dans leurs hôpitaux pour soigner les patients ».

Les hôpitaux Heikal, Koura et Al-Burji ont annoncé la fermeture de leurs portes aujourd’hui et demain, en solidarité avec la décision du Syndicat des propriétaires d’hôpitaux, où les cliniques externes ont été fermées et les chirurgies et les hospitalisations à froid arrêtées. Le travail était limité aux cas d’urgence seulement.