SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Les indications du vide augmentent et ses complications s’exacerbent

Le journal koweïtien « al-Anbaa » a indiqué :

Des sources parleent d’une suite à la dernière rencontre entre les présidents Michel Aoun et Najib Mikati la semaine prochaine, sans indices d’un éventuel accord sur la formation du gouvernement présentée par le président désigné et rejetée par le président de la République, et les amendements proposés par le président désigné et rejetés par le chef du Courant patriotique libre, le député Gebran Bassil. Il y a des discussions sur un président maronite pour un gouvernement de transition similaire à celui du général Michel Aoun en 1989, sachant que cela s’est passé avant la constitution de Taëf.

Les indices du vide présidentiel sont de plus en plus nombreux, et ses complexités s’exacerbent. La dernière innovation proposée est la formation d’un corps d’experts constitutionnels représentant toutes les sectes afin de créer une jurisprudence sur les résultats des recours parlementaires.

Bassil a estimé hier que les résultats des élections législatives ont fait de son mouvement le plus grand bloc parlementaire, et le plus grand parti ayant remporté les voix, parmi toutes les sectes.