SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2021, Friday |

Les institutions touristiques maritimes ont-elles déjà augmenté leurs prix?

Le capitaine des propriétaires des stations balnéaires touristiques Jean Beyrouthi a nié dans une interview à « Central » que les institutions touristiques maritimes ont augmenté leurs prix avec l’arrivée de l’été et l’insistance des propriétaires de ces institutions à arrêter « Mattress Mani » pour deux raisons:

1. La plupart des propriétaires de chalets louent leurs chalets directement aux Libanais ou aux expatriés et même les touristes et les propriétaires des institutions n’ont rien à voir avec le processus de location.

2. Il est vrai qu’il ya des zones dont les prix sont plus chers que d’autres ainsi que pour les prix ainsi que pour les prix que l’entrée dans les stations balnéaires qui reçoivent leurs clients à des prix ne dépassant pas 5 $ et 7 est situé à Jounieh, Beyrouth et d’autres, et certaines stations ont commencé à offrir d’y entrer, par exemple il ya une offre de 250 mille lires, pour une nuit à l’hôtel et la natation pendant deux jours.

« Les médias oppriment les stations balnéaires, qui restent le visage lumineux de ce qui reste du tourisme au Liban, et donc nos circonstances qui nous combattent doivent être prises en compte avec la poursuite de la pandémie corona et l’effondrement financier et économique dans le pays, d’autant plus que la saison scolaire ne se terminera pas cette année jusqu’à la fin du mois d’août, ce qui signifie l’élimination de la saison estivale. »

Beyrouthi a souligné que le Liban compte désormais sur le tourisme intérieur et le tourisme libanais dans diverses régions libanaises où les prix varient mais pas cher, et il y a des zones où les Libanais et les expatriés se reproduisent, qui est devenu une destination et une autre que les Libanais devraient aller pour y connaître et y faire du tourisme.

Beyrouthi a déclaré que les fonctionnaires seraient conscients de l’importance du secteur du tourisme et de retourner une partie de ce que nous avons perdu en raison de leurs politiques, qui ont affecté le secteur, qui représentait 20 pour cent du revenu national, selon le Central.

    la source :
  • Sawt Beirut International