SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Les Libanais seront-ils expulsés du Golfe d’ici quelques jours?

Des informations de presse ont indiqué qu’une réunion s’est tenue entre les représentants des ministères de l’intérieur au sein du Conseil de coopération du Golfe, qui comprenait tous les États membres, à l’exception du Sultanat d’Oman.

Selon les informations, les habitants étaient classés selon trois couleurs:

Noirs: parmi les affiliés au Hezbollah, le Mouvement Amal, le Mouvement Patriotique Libre, le Mouvement Marada, le Parti Nationaliste Syrien, le Parti Baas, le Mouvement Arabe Tawhid, le Parti Nassériste et les sympathisants du Hezbollah, en plus des Chiites du non -catégorie exclue (blanc). Il a commencé à informer les cibles de quitter les pays du Conseil dans un délai de 7 jours, à compter de sa date, et cette couleur comprend environ 72.000 résidents (hors familles).

Grise: comprend toute personne qui n’était pas affiliée organisationnellement, avant le 1er août 2021, à l’un des soi-disant partis souverains libanais, et cette catégorie sera empêchée de renouveler son permis de travail à compter du 1/1/2022 et progressivement expulsée le l’expiration de leurs contrats. Cette catégorie comprend environ 250 000 résidents, et non des familles.

Blanche: Elle comprend les personnes officiellement affiliées à l’un des partis souverains avant le 1/8/2021, les journalistes travaillant dans les médias du Golfe, les titulaires de résidences dorées et spéciales, les consultants travaillant dans le secteur public, les travailleurs des ambassades étrangères et les catégories connues pour eux, la sécurité.

Les conférenciers ont conclu en informant les ministères du travail que la rupture des contrats avec les groupes cibles serait un système sans indemnisation et que les forces de sécurité de force majeure ont considéré la raison de la rupture de la relation contractuelle entre les contractants.

Les autorités compétentes ont également été informées de cesser de délivrer de nouveaux visas en provenance du Liban, ainsi que d’arrêter l’entrée des non-résidents sur les territoires des pays du CCG, à partir de la mi-novembre.