SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Les nouveaux tarifs de communication de « Ogero »

Le directeur général d’Ogero, Imad Kreidieh, et les conseils d’administration des deux sociétés de la cellule, Salem Itani (Touch) et Jad Nassif (Alfa), ont tenu une conférence de presse sous le patronage et la présence du ministre des Communications, Johnny Corm, au cours de laquelle ils ont expliqué le mécanisme de mise à jour des prix des télécoms et de l’Internet.

Salem Itani, a commencé son discours en déclarant que la crise financière et économique qui s’est emparée du pays, en particulier la différence de taux de change et le coût de l’énergie, a forcé Alfa et Touch et le ministère des Communications à prendre la décision de changer le tarif à un niveau acceptable pour le citoyen libanais afin de sauver le secteur de l’arrêt du travail.

D’autant plus qu’elle reste parmi les rares secteurs qui perçoivent encore leurs redevances au taux de change officiel de 1500 LL, alors que les deux entreprises paient toutes leurs obligations envers les fournisseurs en dollars frais.

Le mécanisme de tarification

Puis Itani a évoqué la proposition de modification du tarif des communications cellulaires, expliquant qu’« en calculant le tarif en divisant par trois, le revenu moyen par abonné passera de 1,20 $ actuellement, ce qui entraîne des pertes financières importantes et endommage les deux réseaux de télécommunications.

Parallèlement, les dépenses totales (dépenses d’investissement et d’exploitation) ont été réduites de 530 millions de dollars en 2018 à 254 millions de dollars, malgré l’augmentation significative des coûts énergétiques, qui sont passés à plus de 50% maintenant, contre environ 9 % des dépenses d’exploitation en 2018. .

Il sera ramené à 25% lorsque le tarif sera ajusté et que toutes les dépenses d’exploitation seront transférées au dollar « frais ».

Itani a parlé des initiatives de touch et d’Alfa pour réduire les coûts dans divers domaines et limiter les dépenses, notamment la suppression des dépenses de marketing ; Réduire les parts des fournisseurs de services à valeur ajoutée ; Réduire et annuler les baux des magasins ; Fournir des contrats de technologie et de technologie de l’information.

Concernant le mécanisme de calcul des prix des communications cellulaires et des données, Itani a expliqué que la règle générale pour tout prix était basée sur la division du prix précédent par trois, puis le calcul du montant en fonction du taux de change quotidien.

Actuellement, le prix de l’abonnement mensuel a été réduit de 15 $. A 5 dollars US, comme pour une minute d’appel sur les lignes prépayées, il est passé de 0,25 dollars US. à 0,08 JD

L’objectif est d’assurer la continuité

Itani a également révélé la nouvelle offre qui sera lancée parallèlement à l’ajustement des prix, qui est représentée par une carte de recharge avec un solde de 4,5 $ qui donne à son propriétaire soit 56 minutes d’appel, soit 500 Mo de données et 12 minutes d’appel, qui est valable 35 jours.

Quant au solde courant de l’abonné, il sera divisé selon le taux de change du jour, où un solde de 100$, par exemple, sera converti en 6,25$ dans le cas d’une division de 24000 L.L., donnant à son propriétaire 78 minutes de communication ou 500 MB de données et 34 minutes de communication.

À son tour, Jad Nassif a souligné que l’approche du projet de modernisation tarifaire visait à assurer la continuité du secteur, en tenant compte de la nécessité de tenir compte de la situation économique générale des citoyens, car l’objectif n’était jamais d’augmenter le prix, mais plutôt pour assurer la continuité.

Nassif a souligné que l’administration Alfa était très attachée à ce principe, qui était représenté par de nombreuses initiatives lancées par Alfa, qui ont contribué à réduire les dépenses, à entretenir le réseau, à sécuriser le service et Internet dans tout le Liban et à augmenter la recours à l’énergie solaire pour réduire les coûts énergétiques.

Nassif a expliqué que malgré tous ces efforts, il fallait prendre la difficile décision de modifier le tarif, d’autant plus que ces initiatives ne suffisent plus à elles seules à sécuriser le service compte tenu de la crise économique et de la hausse continue du taux de change.

Il a précisé que le tarif de la ligne fixe connaîtra une modification selon la règle utilisée pour calculer le nouveau coût des services. Il a expliqué que le prix de la ligne fixe deviendrait 16,67 $ (auparavant 50 $). Le coût mensuel de l’abonnement fixe sera ajusté à 5 $ (auparavant 15 $). Quant au coût d’une minute, il sera ajusté pour devenir 0,04 $ (0,11 $ auparavant), tandis que le coût des messages SMS sera de 0,02 $ (auparavant 0,05) et les services d’appel coûteront 1,67 $ (5 $ auparavant).

Quant aux lignes prépayées, le prix de la ligne sera ajusté à 7 $ (auparavant 3 $). Par exemple, le prix d’une carte actuellement vendue 22,73 $ (ou 34 000 au taux de change officiel), devient 7,58 $.

Ce qui équivaut à 182000 livres libanaises lors du calcul du coût de change (actuellement). Il a souligné que la période de validité de la carte, c’est-à-dire la durée du mois, reste inchangée.

Nassif a évoqué les prix des forfaits internet lors de l’application du nouveau tarif le 1er juillet, pour devenir les suivants : 3,5 $ pour le forfait 500 MB (10 $ auparavant), 13 $ pour le forfait 20 GB (auparavant 39 $), et 19,50 $ pour le forfait 40 GB ( anciennement 59 $). ).

Le même principe est appliqué pour calculer le coût, c’est-à-dire diviser par trois, puis calculer le prix final du service en fonction du taux de change, sur le reste des forfaits Internet disponibles pour les abonnés.

Deux fois et demie plus élevé

De son côté, Kreidieh a souligné lors de la conférence que « l’offre n’est pas suffisante pour couvrir le coût opérationnel d’Ogero en raison de la détérioration du taux de change, du manque d’énergie et du prix élevé du diesel.

Soulignant que cette augmentation tenait compte du pouvoir d’achat du citoyen et de ses besoins en services Internet dans les entreprises et les foyers.

Kreidieh a souligné que le taux de hausses qui s’est produit est deux fois et demie, avec l’augmentation des forfaits d’utilisation pour l’abonné.

Soulignant qu’Ogero a ajouté de nouveaux services et forfaits pour les petites et moyennes entreprises.

Kreidieh a déclaré que les chiffres des prix sont les suivants:


Vous pouvez regarder les détails de la conférence dans la vidéo ci-jointe