SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Les obstructions des élections des expatriés

L’ « urne des expatriés » fait encore l’objet de tentatives répétées de la part de la classe politique dirigeante de le disperser, voire de l’entraver, à un moment où les élections des expatriés sont un dilemme fondamental pour le changement ou du moins des événements dynamiques positifs à la lumière de tous les aspects négatifs que traverse le Liban, ces tentatives vont-elles réussir ?

Dans un appel avec Sawt Beirut International, le secrétaire général du bloc « Réunion démocratique » député Hadi Abu Al-Hassan a déclaré que la participation des expatriés libanais aux élections législatives est un droit naturel pour chaque citoyen expatrié, malgré la mauvaise situation que le Liban a atteinte de l’effondrement économique et de la corruption, l’expatrié libanais est resté fidèle à son pays et attaché à sa famille à travers son soutien au pays, et les tentatives d’obstruction à ce droit électoral ne passeront pas inaperçues,

Abu Al-Hassan a continué sur le sujet du développement du droit des expatriés à élire qu’ils les dispersent et les excluent aujourd’hui, c’est un grand scandale, les irrégularités dans les affaires étrangères dans ce sujet est très scandaleux, l’excuse de la question financière est rejetée surtout après la discussion du Parlement du « montant d’argent » de 290 milliards pour financer les dépenses logistiques et administratives expatriées, il n’y a plus de prétexte financier pour payer des cotisations électorales dans le pays d’aliénation.

« D’où vient le ministre des Affaires étrangères de l’absurdité de certains fonctionnaires et consuls affiliés à des courants politiques ? »

225 114 électeurs inscrits ont le droit de voter dans les lieu dans lesquelles ils sont inscrits, oui, le vote des expatriés est l’une des stations les plus importantes sur lesquelles compter pour tenter de changer le cours des événements au Liban, les résultats de leurs fonds seront-ils perdus en vain entre les couloirs des ambassades et dans les avions, pour servir ceux qui les craignent?