SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Les organismes économiques demandent l’ouverture du pays pendant Aïd Al-Fitr pour que les institutions puissent en bénéficier

Les organismes économiques ont « regretté » de continuer à travailler sur la fermeture générale et le couvre-feu pendant la fête de Pâques pour les sectes qui suivent le calendrier oriental, ce qui a conduit à priver les institutions privées d’une partie des revenus dont elles ont désespérément besoin.  »

Par ailleurs, les autorités ont souligné dans un communiqué,  » que les décisions du gouvernement doivent être fondées sur une vision globale qui tient compte de l’intérêt public dans tous ses aspects, à savoir la santé, l’économie, le social et la vie, et basées principalement sur les données obtenues en relation avec la lutte contre l’épidémie de Corona, de sorte que si l’épidémie se poursuit. Les mesures aggravantes se poursuivront, et si elle est contrôlée, les procédures seront allégées, notamment les fermetures. »

Et elle poursuit : « Au Liban, la responsabilité est doublée, d’autant plus que le pays traverse une période très difficile en raison de la crise financière et économique, accompagnée de l’incapacité de l’État à remplir ses devoirs pendant la période de mobilisation générale et de fermeture en termes de soutien économique et social pour soutenir la résilience des institutions et des familles, comme tous les pays du monde l’ont fait. » .

Sur cette base, les autorités ont souligné que  » l’État ne peut pas couper complètement l’oxygène aux institutions car cela conduirait à une destruction massive. Par conséquent, il était du devoir du gouvernement, avec la diminution significative du nombre de blessés et de morts de la Corona, de permettre aux institutions de travailler pour les empêcher de tomber dans le mal. Quant à la focalisation sur le seul secteur de la santé, malgré les progrès positifs réalisés à cet égard et la négligence du reste des secteurs, elle est considérée comme le sommet de l’irresponsabilité. »

Elle a souligné que « les statistiques révélées par la conseillère intérimaire pour les affaires sanitaires, Petra Khoury, ont montré une baisse significative du nombre de Corona au Liban au cours des 30 derniers jours, puisque l’infection a diminué de 119 pour cent, les décès de 74 pour cent, et l’unité de soins intensifs de 48 pour cent. Les cas positifs 64 pour cent. »

Sur la base de toutes ces informations et données, les autorités économiques ont appelé à  » reconsidérer la décision de fermeture générale pendant Aïd al-Fitr et à ouvrir le pays dans le cadre des mesures préventives habituelles prises, afin de donner la possibilité aux différentes institutions de travailler et de profiter de la saison de l’Aïd, en particulier les établissements commerciaux et touristiques et les restaurants qui ont payé la plus grosse facture. »

Et tout en expliquant que « la dernière semaine du Ramadan, c’est-à-dire du mercredi 5 mai au jeudi 13 mai, est une saison importante pour les achats à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, et les magasins l’attendent chaque année pour des raisons de commodité », elle a exigé « d’autoriser l’ouverture des magasins après le petit-déjeuner durant cette semaine, une autorisation sur le terrain. Pour que les institutions et les marchés commerciaux puissent bénéficier de cette saison attendue chaque année.

Elle a également appelé à « prolonger la période d’ouverture des restaurants et des cafés au moins jusqu’à minuit, tout en respectant toutes les mesures préventives adoptées et celles proposées par l’Association des restaurateurs. »

Elle a conclu : L’État libanais est responsable de la santé, de la sécurité et de la vie des citoyens autant que de la santé, de la résilience et de la survie de l’économie nationale. Par conséquent, nous avons un besoin urgent de décisions intelligentes et conscientes qui permettent à notre nation de surmonter ces crises multiples et cruelles tout en préservant la plus grande partie de nos capacités et de nos moyens, en particulier nos institutions.

    la source :
  • NNA