SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 June 2022, Wednesday |

Les patients atteints de cancer et de diabète en situation critique

Les pharmacies de la ville de Nabatiyeh et de sa région souffrent de la perte de médicaments pour les patients atteints de cancer, car ils ont été vendus au marché noir par des distributeurs qui les achètent de Turquie, d’Iran et de Syrie à des prix dix fois plus élevés que dans les pharmacies, et ils ne sont pas aussi efficaces que les médicaments au Liban, ce qui oblige le patient à mourir lentement. Les médicaments pour ces patients qui sont vendus en pharmacie pour un million sont vendus au marché noir pour 10 millions de livres libanaises.

Les pharmacies souffrent également d’une pénurie de médicaments pour les patients cardiaques, parce que les sociétés d’importation de médicaments ne livrent qu’une seule boîte à chaque pharmacie de la région, comme les médicaments contre le diabète et l’hypertension, dont les prix ont augmenté de 30 % par rapport à la semaine dernière, et il a été constaté que les pharmacies fixent le prix de chaque médicament à 30 000 livres libanaises pour un dollar, car la plupart de leurs médicaments sont vendus en dollars.