SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Les principales décisions de la réunion du palais de Baabda sur la crise du carburant

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, a présidé une réunion d’urgence pour traiter la question des carburants, en présence du Premier Ministre intérimaire Hassan Diab, du Ministre des Finances Ghazi Wazni et du Gouverneur de la Banque du Liban Riad Salameh, et avec la participation du Ministre de l’Energie et de l’Eau Raymond Ghajar, par la technique du zoom.

La réunion de Baabda sur la crise du carburant a conclu que, après la décision émise par la Banque du Liban de cesser de vendre des dollars pour financer les crédits liés à l’achat de carburant, y compris l’essence, le diesel et le gaz domestique, à un prix de 3900/L.L. Et l’adoption du prix de la plateforme « Sayrafa », le Ministère des Finances a proposé à la Banque du Liban d’ouvrir un compte temporaire pour couvrir les subventions urgentes et exceptionnelles pour les carburants comme l’essence, le diesel, le gaz domestique, et pour les fournisseurs de services et l’entretien des centrales électriques, ce qui représente la valeur de la différence entre le taux de change du dollar selon la plateforme « Sayrafa » et le prix approuvé dans le tableau d’installation des prix, alors il est fixé à 8000 LL(Avec une subvention maximale de 225 millions de dollars jusqu’à la fin du mois de septembre), et ces différences seront payées selon un crédit dans le budget 2022.

Le ministère de l’énergie et de l’eau publiera un calendrier de fixation des prix dès que cette décision sera publiée.

En outre, Il a été souligné que les ministères, les départements et les administrations judiciaires, sécuritaires et militaires concernées, doivent travailler en coordination afin d’empêcher le stockage ou le monopole de l’essence, du diesel et du gaz domestique, ou l’exploitation du stock existant pour réaliser des profits illégaux.

Parmi les bonnes nouvelles, la réunion a annoncé la modification de l’indemnité de transfert temporaire prévue par la loi n° 266 du 23/10/1993 et précisée par le décret n° 538 du 14/10/2008, qui devient /24000/L.L. pour chaque jour de présence effective.

En outre, l’aide sociale d’urgence sera accordée de manière égale sur la base du salaire mensuel ou de la pension sans augmentation d’aucune sorte ou désignation et sera versée en deux paiements égaux, et elle inclut tous les employés de l’administration publique indépendamment de leurs titres d’emploi (employés, entrepreneurs, agences militaires et de sécurité, juges, Le corps éducatif dans ses différentes catégories : primaire, intermédiaire, secondaire, enseignement professionnel et technique, retraités qui bénéficient d’une pension de retraite…. . ) et de charger le ministre des Finances de préparer l’étude nécessaire pour examiner la possibilité d’inclure cette aide aux employés des institutions publiques et aux employés municipaux, à condition qu’elle soit versée à ce moment-là conformément aux règles qui relèvent de chaque administration générale.