SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Les raisons de la hausse du taux de change du dollar

Oumeima Chamseddine
A A A
Imprimer

Le taux de change du dollar a atteint le seuil de 23 000 lires libanaises après avoir maintenu sa stabilité pendant plus d’un mois à 20 000 livres libanaises grâce à la circulaire 161 émise par la Banque du Liban.

Sawt Beirut International a interrogé l’économiste le professeur Jassim Ajaqa sur la raison de cette hausse soudaine et rapide, bien que la circulaire 161 soit toujours en vigueur jusqu’à la fin du mois de mars.
Il a déclaré que la raison de la hausse du taux de change est principalement due à la demande accrue de dollar sur le marché noir en dehors de la plateforme Sayrafa par les commerçants qui avaient besoin de plus de dollars pour importer, en raison de la hausse des prix des biens mondiaux. Il a également déclaré qu’il y avait certains calculs politiques derrière la demande accrue de dollar pour prouver que les actions de la Banque du Liban étaient défavorables.

Il a déclaré que la demande augmenterait sur le dollar, tant que la crise ukrainienne se poursuivrait et que les prix du pétrole et de toutes les matières premières augmenteraient, soulignant que la plateforme Sayrafa ne s’arrêterait pas et serait suspendue pendant un certain temps ce matin pour tenir compte des nouveaux prix.

Il a également confirmé que le renouvellement de la circulaire 161 sera dû aux répercussions catastrophiques qui pourraient résulter de la suspension de ses travaux, car le taux de change sur le marché noir augmentera de manière folle, soulignant que les prix ne sont pas censés augmenter en présence de la plateforme Sayrafa, car la vente et l’achat du dollar sur cette plateforme, et le volume des transactions sur celui-ci ont récemment atteint 90 millions de dollars, soit la taille de l’ensemble du marché.

Il a déclaré que la sécurité alimentaire était en danger à cause de la guerre russo-ukrainienne, notant que jusqu’à présent, il n’y avait pas eu de marchés alternatifs, ajoutant que la confusion politique que nous vivons, d’autant plus que nous sommes sur le point d’organiser des élections, est la principale cause de toutes les crises que nous vivons.