SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

Les relations économiques libano-égyptiennes dans une réunion…

Au siège de la Chambre de Beyrouth et du Mont Liban, une réunion de travail s’est tenue entre les instances économiques dirigées par l’ancien ministre Mohamed Choucair et une délégation de la Fédération générale des chambres de commerce égyptiennes dirigée par le vice-président de la Fédération, Mohamed Al-Masry, avec la participation du Secrétaire Général de la Fédération des Chambres Arabes, Khaled Hanafi.Au cours de la rencontre, de nombreuses idées qui permettraient de développer les relations économiques libano-égyptiennes ont été discutées, ainsi que les moyens de lever tous les obstacles qui limitent le développement de ces relations entre les deux pays frères.

Choucair a souligné l’importance du processus de coopération entre le secteur privé dans les deux pays, soulignant la nécessité d’un changement qualitatif à ce niveau en se concentrant sur les opportunités disponibles au Liban et en Egypte et à l’étranger.

Choucair a noté la nécessité de faciliter le flux d’entrée de l’industrie libanaise sur les marchés égyptiens, en soulignant que ce secteur a connu de grands développements au cours de la dernière année et demie en termes de développement de la qualité et d’expansion pour répondre à la demande sur le marché local et à l’étranger, et sur cette base, il existe de grandes possibilités de partenariats entre les industries libanaises et égyptiennes au sein du cadre d’une stratégie commune sur laquelle on peut travailler pour l’avenir.

Choukeir a demandé à l’invité égyptien de parler de la réunion présidentielle tripartite égyptienne, jordanienne et irakienne qui s’est tenue récemment en Irak, en raison de son importance stratégique, notamment économique dans la région.Il a souligné que le Liban a une position économique importante dans la région, notamment à travers son secteur privé, qui est fortement présent dans les trois pays. Il jouit également d’une bonne réputation et d’un rôle distingué en Irak, ce qui le qualifie pour jouer un rôle positif rôle dans ce groupe.

Choucair a insisté sur la nécessité que « la réunion d’aujourd’hui aboutisse à un document de travail conjoint pour l’examiner et suivre sa mise en œuvre ».

Al-Masry,de sa part, a remercié Al-Masry Shukair et les autorités économiques pour cette réunion importante dans son contenu et sa date soulignant que ce que l’Egypte fait envers le Liban est une obligation pour elle, basée sur la profondeur de les relations fraternelles entre les deux pays frères.

Al-Masry a souligné l’importance stratégique de la coopération entre l’Égypte, la Jordanie et l’Irak,et la nécessité de l’étendre à d’autres pays, notamment au Liban, « afin que nous ayons un marché commun similaire à celui des pays du Conseil de coopération du Golfe ».

Al-Masry a exprimé la volonté de la Fédération des chambres égyptiennes de coopérer au maximum pour examiner tous les obstacles qui limitent le développement de relations économiques conjointes et de développer des cadres pratiques pour les résoudre, ainsi que de travailler ensemble sur de nombreux travaux réalisables, soulignant la nécessité de profiter au maximum des expériences du secteur privé dans les deux pays dans divers domaines.