SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Les silos du port de Beyrouth dans l’ « Inventaire général des bâtiments historiques »

Le ministre de la Culture, Muhammad Wissam Al-Mortada, a publié la déclaration suivante : « Considérant que les silos du port de Beyrouth ont formé, depuis la date de sa création, un point de repère urbain moderne qui caractérisait le front de mer de la capitale, et que son emplacement et son architecture étaient liés à la mémoire publique libanaise, et que sa construction a été arrêtée en tant que témoin des transformations politiques, sociales et économiques dont Beyrouth a été témoin pendant plus d’un demi-siècle, et depuis que ces silos se sont transformées après l’explosion du 4 août 2020, un symbole qui fait l’unanimité des Libanais de toutes les sectes et régions, et ils se sont unis devant l’horreur de la tragédie qui s’est abattue sur le pays, et ont fait des silos le titre d’une page douloureuse de l’histoire accumulée de la ville, et puisqu’il était extrêmement important de préserver ces décombres historiques et de les considérer parmi le patrimoine humain parce qu’ils incarnent l’image d’une ville affligée par l’explosion des hommes et des pierres, ce qui exige de mettre en valeur cette image, de la préserver et de la léguer aux générations futures. Par conséquent, en date de ce jour, conformément aux pouvoirs confiés par la loi au ministre de la Culture, j’ai pris un décret portant le numéro 49/2022, stipulant l’inscription des silos existants dans le port de Beyrouth à l’inventaire général des bâtiments historiques. Et annonçant l’inadmissibilité d’effectuer tout travail qui modifierait son statut actuel, sauf après l’approbation préalable du ministre de la Culture sur les travaux à effectuer et les moyens et matériaux destinés à être utilisés. »