SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

L’Internet sera au prix de 3900L.L.?

Le ministre des Communications, Johnny Corm, a déclaré que l’augmentation sur Internet se fera à un rythme comme si le dollar était à 3900 livres, mais qu’il y aura des forfaits pour les personnes aux revenus limités.

Il a ajouté dans une interview à la radio: Nous sommes obligés d’augmenter le tarif, il n’est donc pas possible de continuer au taux de 1500 pour un dollar.

Le cabinet du ministre, Ziad Shalfoun, avait précisé hier les propos du ministre concernant l’augmentation du tarif des cartes de recharge, et la précision indiquait : Le ministère ne veut pas augmenter les prix, mais vise à maintenir le secteur en marche.

Il a déclaré:« Nous sommes d’accord avec les gens, mais pour assurer un bon service de télécommunications, nous devons augmenter le tarif ».

Il a souligné que le tarif ne sera pas augmenté de manière aléatoire, soulignant que « les personnes à faible revenu seront prises en compte, soulignant que les communications seront à la portée du peuple libanais ».

Il a souligné que la décision finale n’a pas été prise concernant la tarification et que le principe n’est pas d’augmenter le grand nombre de citoyens afin qu’il y ait un forfait spécial pour les personnes à revenus limités.

Le directeur de cabinet du ministre de la Communication a également souligné que « ce qui a été rapporté par les médias au sujet de sa déclaration sur le calcul du prix des cartes prépayées sur le prix d’une plateforme d’échange est incorrect et faux ».

Shalfoun a confirmé qu’il n’a pas mentionné les prix des cartes de recharge dans l’appel que lui a fait Voice of Lebanon Radio, et ce qu’il a dit, c’est que l’augmentation tarifaire ne serait pas aléatoire et tiendrait compte des personnes à revenu limité.

Il a souligné que tout ajustement du tarif vise à couvrir les dépenses d’exploitation et non à réaliser des bénéfices, afin d’assurer la continuité du secteur des télécommunications et de fournir les meilleurs services à des prix qui tiennent compte des différentes couches de la société libanaise, notamment ceux qui ont des revenus limités, et d’être aux côtés du citoyen et de le soutenir pour pouvoir résister face à la crise actuelle.

Shalfoun a souligné que le ministre de Crimée travaille avec diligence et transparence pour assurer la continuité du secteur, et réduit également toutes les dépenses inutiles afin de sécuriser les services Internet et de communication, en tenant compte des conditions économiques et de vie des citoyens.