SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

L’intervention du parti dans la guerre de Gaza est un désastre pour le Liban

Le commandant de la Force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI-QF), le général de brigade Ismail Qaani, a révélé le week-end dernier que « le Hezbollah prévoit de porter le dernier coup à l’entité sioniste et de la retirer de l’existence en temps voulu ». « La sécurité d’Israël décline, nous n’arrêterons pas de nous battre dans les champs de résistance et nous continuerons à tenir le coup ». Il a ajouté « Nous prévoyons de traiter les crimes de l’Amérique et de l’entité sioniste et nous y répondrons de manière décisive en temps voulu ».

Quelques heures plus tôt, le commandant des Gardiens de la révolution iraniens, le major-général Hossein Salami, avait affirmé que « le Hezbollah a plus de cent mille roquettes prêtes à ouvrir la porte de l’enfer à Israël. Salami a souligné que « l’ennemi est confronté à une impasse pour lancer toute action militaire contre l’Iran ».

En parallèle, le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Cheikh Naim Kassem, a déclaré que le meurtre du chef des Brigades de Jérusalem, le martyr Tayseer al-Jabari, « dans un quartier résidentiel avec des martyrs, dont un enfant et des dizaines de blessés, est un acte criminel qui ne peut rester impuni ».Il a souligné « Nous devons savoir qu’Israël est criminel et agressif » dans un tweet, soulignant qu’« Israël doit assumer la responsabilité de cette punition ».

Des sources politiques opposées disent à Al-Markazia que toutes ces positions, si elles sont recueillies et si on y ajoute la déclaration de Qassem aux Libanais, « Yeli Beitlaa Bayedkin est informée par vos salaires », elles s’inquiètent de la situation sécuritaire libanaise, et retiennent leur souffle intérieurement par crainte de la chute de la trêve conclue hier dans la bande de Gaza, deux projets.

Si l’Iran dit que le Hezbollah se prépare à installer Israël sur terre en temps voulu, et si nous prenons en compte la position de Téhéran et la position du parti sur les récents développements à Gaza, il s’avère que la réalité actuelle dans la bande de Gaza dirigée par le Hamas est pleinement favorable à une opération militaire menée par le parti contre l’entité hébraïque. Alors que l’une des organisations financées par la République islamique et fortement impliquées dans l’axe de la résistance, le Hamas, fait l’objet de tirs féroces de la part de Tel-Aviv, qu’est-ce qui empêche le parti d’intervenir maintenant pour soutenir son mouvement allié, comme première étape dans la guerre pour jeter Israël à la mer ?

    la source :
  • Almarkazia