SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

L’Union européenne recommande de déclarer le Hezbollah, avec ses branches politiques et militaires, « organisation terroriste »

L’Union européenne a recommandé lors d’une session que tous les Etats membres déclarent le « Hezbollah » avec ses branches politiques et militaires comme une « organisation terroriste », mais la décision est toujours en cours d’examen par plusieurs pays, selon un rapport du site américain « South Front », spécialisé dans la recherche militaire et stratégique.

Selon ce rapport, « certains pays européens craignent que leurs intérêts au Moyen-Orient soient pris pour cible par le Hezbollah, et ils ont également peur d’exercer des mesures de représailles sur leurs terres, ce qui les incite à faire preuve de prudence et de circonspection quant à toute démarche à cet égard, d’autant plus que l’organisation a renforcé ses capacités militaires au fil des ans. ».

Selon l’estimation du site, « le nombre de recrues du Hezbollah a dépassé 65 000 combattants, dont 12 000 professionnels, tandis que le parti dispose d’un énorme arsenal de missiles estimé entre 50 et 120 000 pièces. »

Le chef du Centre européen d’études sur le renseignement et la lutte contre le terrorisme, Jassim Muhammad, décrit la position du Hezbollah comme « compliquée », après sa transformation de « mouvement de résistance » en « mouvement armé », surtout après que les pays européens, menés par l’Allemagne, ont annoncé l’interdiction du parti en tant que branche politique et militaire et l’ont considéré comme une organisation terroriste .

Muhammad a déclaré dans une déclaration à « Sky News Arabia », que l’Union européenne « a déjà inscrit la  » branche militaire  » du Hezbollah sur les listes du terrorisme, mais il y a des mouvements actifs à l’heure actuelle pour l’inclure sur les listes du terrorisme avec ses branches militaire et politique. »

L’expert en sécurité estime que « l’annonce de l’Allemagne encouragera d’autres pays européens à franchir le pas, ainsi que la Grande-Bretagne », notant que « cette démarche est un précédent historique dans la politique allemande, ou une démarche non conventionnelle, qui se reflétera sur la présence du Hezbollah en Allemagne et ses activités en Europe. »

Il poursuit : « Sans aucun doute, le statut juridique du Hezbollah en Allemagne sera très différent, et il fera l’objet d’une surveillance, et cela se reflétera dans tous les pays de l’Union européenne. »

Selon Muhammad, la France est le plus grand opposant à la recommandation d’inclure les deux branches du parti sur les listes du terrorisme, notant que l’Union européenne classe actuellement la « branche militaire » du Hezbollah comme un groupe terroriste et pas la branche politique, selon « Sky News ».