SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

L’Union européenne : une mission de surveillance des élections législatives en mai prochain

La Mission de l’Union européenne au Liban a annoncé que « à l’invitation du ministère libanais de l’Intérieur et des Municipalités, l’Union européenne a décidé d’envoyer une mission pour surveiller les élections législatives prévues le 15 mai 2022 ». Le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, a nommé le membre du Parlement européen, Giorgi Holvini, comme un principal observateur de la mission.

Borrell a déclaré dans un communiqué : « L’Union européenne s’est engagée à aider le processus électoral au Liban en fournissant une quantité importante de soutien financier, technique et politique pour préparer ce processus. La tenue d’élections est avant tout un droit et une attente du peuple libanais, et c’est aussi une responsabilité souveraine que le gouvernement libanais doit assumer. La participation constructive de toutes les forces politiques aux prochaines élections sera d’une importance vitale pour le pays et le peuple libanais dans son ensemble. L’Union européenne est un partenaire de longue date du Liban en matière de soutien à la paix et à la démocratie, et la présence d’une mission d’observation électorale n’est qu’un exemple supplémentaire de cet engagement. Je suis convaincu que le travail de la délégation de l’Union européenne contribuera à un processus électoral inclusif et transparent et au renforcement du processus démocratique et des réformes au Liban. »

A son tour, l’observateur en chef, Giorgi Holvini, a précisé que « l’Union européenne a soutenu les élections législatives libanaises en envoyant des missions d’observation électorale en 2005, 2009 et 2018. Ce sera la quatrième fois que l’Union européenne déploie une mission d’observation électorale au Liban, et je suis vraiment honoré d’avoir été chargé de diriger cette importante mission. J’espère que notre travail permettra d’accroître la confiance et de renforcer davantage le processus démocratique dans le pays afin de parvenir à un véritable processus de réforme mené par les Libanais, et que ces élections contribueront à la sécurité et à la stabilité du pays. Je me réjouis de travailler avec toutes les parties concernées libanaises, notamment les autorités officielles, les partis politiques, les candidats, les chefs et représentants spirituels, les organisations de la société civile, ainsi que les observateurs électoraux nationaux et internationaux, en vue de promouvoir et de défendre les valeurs démocratiques. »

La déclaration indique que la mission d’observation électorale de l’Union européenne au Liban pour 2022 sera composée de différents groupes d’observateurs. La principale équipe d’analystes électoraux, qui sera basée à Beyrouth, arrivera à la fin du mois de mars et sera composée de 10 experts électoraux couvrant divers aspects du processus électoral. À la mi-avril, 30 observateurs rejoindront la mission, dont la mission sera de longue durée, et ils seront déployés dans les régions pour assurer le suivi de la campagne politique.

Par la suite, 40 observateurs à court terme rejoindront la mission le jour des élections pour observer les processus de vote, de scrutin et de dépouillement. Certains de ces observateurs couvriront les opérations de vote à l’étranger dans un certain nombre de pays comptant un grand nombre d’expatriés libanais. D’autres observateurs désignés pour une courte durée au sein du corps diplomatique de l’UE au Liban soutiendront la mission le jour des élections. La mission d’observation électorale de l’Union européenne restera au Liban jusqu’à la fin du processus électoral.

Conformément à la méthodologie d’observation électorale de l’Union européenne, la mission tiendra une conférence de presse à Beyrouth 48 heures après le jour des élections pour publier sa déclaration préliminaire des résultats. Une fois l’ensemble du processus électoral terminé, la mission publiera un rapport final comprenant une évaluation finale du processus électoral et une série de recommandations sur les réformes à entreprendre pour améliorer les futures élections.

Un arrangement administratif décrivant les obligations et les responsabilités des signataires dans le cadre de cette mission d’observation électorale doit être signé entre la délégation de l’UE au Liban, l’organe de supervision des élections et le ministère libanais de l’Intérieur et des Municipalités. Une fois signé, ce document sera mis à la disposition du public.

    la source :
  • Sputnik