SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

L’usine Al-Zahrani met en garde contre l’arrêt des travaux

L’Electricité du Liban, dans un communiqué, a déclaré : « L’opérateur des laboratoires d’Al-Zahrani et de Deir Ammar a déclaré qu’il cesserait d’effectuer son travail, en raison de son incapacité à recevoir ses cotisations en devises fortes (dollar frais), sachant qu’EDL a accompli toutes les démarches administratives, et a transmis ses paiements.Selon les décisions du Conseil des ministres à payer il y a environ un mois.  »

Compte tenu de cette situation hors du contrôle et de la responsabilité de l’ensemble de l’Electricité du Liban, le défaut de décaissement des montants spécifiés en devises fortes (dollars frais) à l’entrepreneur conformément aux décisions du Conseil des ministres, entraînera la suspension de l’opérateur des usines d’Al-Zahrani et Deir Ammar du travail, sans possibilité de les remettre sur le réseau, ce qui l’entrée sera imposée par une interruption générale et globale sur tous les territoires libanais.  »

EDL a indiqué qu’« elle avait élaboré un plan de production et pris une série de mesures de précaution, qu’elle avait précédemment annoncées dans ses déclarations précédentes, afin de maintenir la durabilité de la production d’énergie au minimum pendant la plus longue période possible.

Surtout pendant la période de l’Aïd al-Adha, mais ce problème qui s’est présenté à lui dépasse le cadre de sa capacité et de ses pouvoirs pour y remédier, et il ne peut donc être résolu, même temporairement, qu’en mettant en œuvre les décisions du Conseil des ministres à cet égard par les références financières et monétaires pertinentes dans le pays.  »