SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Majzoub: L’étudiant ne peut pas rester à la maison pour la troisième année

Le ministre de l’Éducation, du gouvernement intérimaire, Tariq Al-Majzoub, a indiqué dans une interview au programme « Le Liban en une semaine » que son insistance sur la mise en œuvre du plan de retour à l’école « est purement éducative, car l’élève ne peut pas rester à la maison. , et c’est pour la troisième année consécutive.

Il a ajouté: « En plus du plan éducatif qui a été élaboré, des mesures financières et économiques seront prises concernant le retour à l’école, car nous ne pouvons pas attendre une solution aux problèmes économiques sans que les élèves aillent dans leurs écoles, et au cours de la semaine prochaine, nous aura des signes positifs. »

Il a révélé qu’il avait effectué des visites successives « à un certain nombre de ministres concernés, pour coopérer avec eux sur la question du retour à l’école, afin de recevoir l’aide de ces ministères avec toutes leurs capacités pour la réussite du plan de retour ».

Sur la question du dollar étudiant, il a souligné que « la loi en la matière a été promulguée et oblige les banques libanaises à transférer l’équivalent de dix mille dollars sur la base du prix de 1500 livres aux Libanais de l’étranger ».

Considérant qu’« il est possible que le Parlement prenne certaines mesures et promulgue une autre loi pour accélérer la mise en œuvre de la première loi, et c’est le droit des familles des étudiants dont l’argent est saisi dans les banques ».

Au sujet des manuels scolaires, il a souligné qu’« il en existe 3 types, importés en dollars américains ou son équivalent selon le prix du marché, et que le ministère de l’Économie a tenté de discuter avec la Banque du Liban à cet égard, et il y a des négociations à ce sujet.  »

Il a poursuivi : « En plus du livre imprimé au Liban, il y a une rencontre qui a eu lieu hier entre les Syndicats des éditeurs et de l’imprimerie avec le directeur général du ministère de l’Économie, pour atteindre un certain pourcentage du prix réel du livre. »

Il a appelé les parents à « arrêter d’acheter des livres, car la plupart des écoles n’ont pas encore diffusé de règlement.  »

Quant à la question de la coopération avec le ministère de la Santé publique, notamment avec la propagation de la pandémie de Corona, il a déclaré que «le ministère de l’Éducation disposera d’une salle d’opération pour suivre le rythme du retour dans les écoles, que ce soit pour les cas de Corona ou autres cas de santé, en coopération avec les ministères de l’intérieur, des affaires sociales et de la justice dans les cas d’étudiants en situation particulière, Avec un numéro d’assistance téléphonique 01772000, et la salle d’opération est en mesure de recevoir 16 lignes téléphoniques en même temps.  »

Concernant les promesses qui ont été faites précédemment et n’ont pas été mises en œuvre, il a souligné qu’« il y a un projet de loi à la Chambre des représentants d’une valeur de 500 milliards de livres, et les commissions parlementaires doivent l’approuver.  »

Il a souligné que « la plupart des écoles soutiennent le retour des élèves, tandis que le ministère de l’Éducation travaille sur les demandes des enseignants, des parents et des élèves pour que ce retour soit sûr et facile ».

Il s’est adressé au Comité de coordination syndicale : « Les questions financières nécessitent des lois ou l’intervention de ministères autres que le ministère de l’Éducation.  »

Il a ajouté: « Jeudi prochain, la rencontre aura lieu entre les secteurs officiel et privé et le ministre des Finances, et je les invite à être ouverts aux propositions et discussions qui auront lieu avec le ministre ».