SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Malgré l’avancée du dossier de démarcation… une déclaration surprenante de « Schenker »

L’ancien sous-secrétaire d’État américain aux affaires du Proche-Orient, David Schenker, a indiqué que les chances d’une guerre entre Israël et le Hezbollah « restent très élevées », malgré les progrès de l’accord de démarcation des frontières entre le Liban et Israël.

Dans une déclaration à la chaîne israélienne i24news, Schenker a souligné que la proposition du conseiller principal du département d’État américain pour la sécurité énergétique, Amos Hochstein, « ne fait rien pour réduire ou apaiser les tensions le long de la Ligne bleue où le Hezbollah fore ».

Considérant que « l’accord peut conduire au report du conflit, mais il ne garantit pas la sécurité d’Israël ».

« Il semble qu’Israël ait accepté de donner aux Libanais 100% de ce qu’ils veulent », a déclaré Schenker.

Notant que « le champ de Cana, qui sera sous le contrôle du Liban, contient très peu de réserves ».

Il a souligné que « l’administration du président américain Joe Biden peut revendiquer la victoire dans l’accord de politique étrangère et réussir à promouvoir la stabilité régionale ».

« Je pense que les États-Unis, même l’administration Biden, le font par désir d’aider à stabiliser la région, bien que le résultat ne soit pas clair », a-t-il ajouté.

    la source :
  • Almarkazia