SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Matta : Le moment est propice pour élire un nouveau président

Le député Nazih Matta a annoncé que le moment est propice pour élire un nouveau président de la république s’il y a des intentions.

Matta a confirmé dans une interview via la « Voix de tout le Liban » que les « Forces libanaises » sont en dehors de tout projet basé sur des quotas et qu’elles n’y participeront pas ou ne s’y mettront pas d’accord, exactement comme lors de l’élection de l’ancien président Michel Aoun, contrairement à ce que beaucoup pensent.

Il a ré-adhéré L’attachement des Forces Libanaises au Représentant Michel Moawad comme candidat primaire pour la présidence de la république et au fait de voter pour lui lors de la prochaine session. Il n’a pas renoncé à la possibilité de convenir d’un autre nom à condition qu’il soit prêt à parler des armes du Hezbollah, de la fermeture des passages illégaux, du respect et de la préservation de la souveraineté du Liban, et de porter une vision économique. Considérant que Suleiman Franjieh est de l’autre côté, et qu’il faut choisir une personne qui préserve toutes les spécifications que nous soutenons.

Matta a averti que le plus dangereux de la grande collision est le déclin complet vers l’inconnu et le vide, soulignant que le peuple est réellement abandonné à son sort, ce que les responsables du pays ont cherché et recherchent.

Et il a parlé d’un état de conflit entre deux projets, le premier veut l’indépendance du Liban et l’autre sous-estime délibérément le peuple libanais dans son ensemble, considérant que la solution commence par la formation du pouvoir en élisant un président qui a une vision et joue son rôle, contrairement aux six dernières années et avant.