SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

Mawlawi a présenté la situation lors d’une série de réunions avec ses visiteurs

Le ministre de l’Intérieur et des Municipalités du gouvernement intérimaire, Bassam Mawlawi, a reçu le représentant Ghassan Hasbani dans son bureau et ils ont discuté de questions liées à la ville de Beyrouth.

De même, il a reçu le représentant Adeeb Abdel-Masih et a discuté avec lui des conditions générales. Il a également rencontré l’ancien ministre Boutros Harb et discuté avec lui de la situation actuelle.

Il a reçu le chef du Mouvement pour le changement, Elie Mahfoud, et lors de la réunion, ils ont discuté de la situation générale dans le pays.

Après la rencontre, Mahfoud a déclaré : « Nous avons été honorés de rencontrer le ministre de l’Intérieur et avons discuté avec lui de plusieurs dossiers, dont le plus important était celui auquel une patrouille de police dans la région de Koura a été exposée. Et nous avons écouté ce qui s’est passé parce que beaucoup a été dit sur cette atteinte flagrante au prestige de l’État libanais ou à ce qu’il reste de l’État.  »

Il a souligné que « le ministre de l’Intérieur est l’un des rares à maintenir encore le niveau minimum de prestige de l’Etat libanais. » Son Excellence doit dire aux Libanais ce qui s’est passé ».

Il a ajouté : « Quant à la question des élections municipales, nous avons vu l’insistance de Son Excellence à les tenir, qui est une demande d’inscrire la question dans le budget, et il n’y a aucun lien entre la tenue des élections municipales et la question de la présidence du république parce que la roue de l’État doit continuer, et tout comme le ministère a organisé des élections législatives, il insiste pour organiser des élections municipales.  »

Mahfoud a refusé « d’agresser les familles des martyrs du port », soulignant que « l’appareil de sécurité de l’État n’est pas affilié au ministère de l’Intérieur, mais est affilié à la présidence du Conseil des ministres ».

Il a conclu en disant : « Nous nous efforcerons de faire monter le dossier du port vers l’internationalisation ».