SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Mesures strictes de l’Arabie Saoudite envers le Liban

Le Royaume d’Arabie saoudite a décidé, vendredi, de rappeler son ambassadeur au Liban, Walid Al-Bukhari, pour consultations, et a demandé le départ de l’ambassadeur libanais dans les 48 heures, selon l’Agence de presse saoudienne.

Le communiqué publié par le ministère saoudien des Affaires étrangères indique :

« Suite à la déclaration publiée par le ministère des Affaires étrangères le 27 octobre 2021, concernant les déclarations offensantes pour le Royaume émises par le ministre libanais de l’Information, et où ces déclarations représentent un nouveau cycle de positions répréhensibles et rejetées émises par des responsables libanais envers le Royaume et ses politiques, ainsi que les déclarations calomnieuses et l’inversion des faits et leur falsification. »

Le communiqué a ajouté que « cela vient également s’ajouter à l’échec du Liban à prendre les mesures exigées par le Royaume pour mettre fin à l’exportation des drogues du Liban par le biais des exportations libanaises vers le Royaume, en particulier à la lumière du contrôle de tous les ports par le Hezbollah terroriste, ainsi que l’échec à prendre des sanctions contre les personnes impliquées dans ces Crimes qui visent le peuple du Royaume d’Arabie Saoudite, et le manque de coopération dans la remise des personnes recherchées au Royaume en violation de l’Accord de Riyad pour la coopération judiciaire ».

Il a également souligné que : « A cet égard, le gouvernement du Royaume regrette la situation des relations avec la République libanaise en raison de l’ignorance des faits par les autorités libanaises et de leur incapacité persistante à prendre des mesures correctives qui assurent le respect des relations auxquelles le Royaume tient depuis longtemps, sur la base des sentiments et des liens fraternels qu’il entretient avec le cher peuple libanais. Le contrôle terroriste du Hezbollah sur les décisions de l’État libanais a fait du Liban une arène et une plateforme pour la mise en œuvre de projets de pays qui ne souhaitent pas le meilleur pour le Liban et son peuple frère, qui a des liens historiques avec le Royaume de toutes les sectes et ethnies depuis l’indépendance de la République libanaise, et comme on le voit à travers le Hezbollah qui fournit un soutien et une formation à la milice terroriste Houthi ».

Et il a ajouté : « Par conséquent, le gouvernement du Royaume d’Arabie saoudite annonce la convocation de l’ambassadeur du Gardien des deux saintes mosquées à la République libanaise pour des consultations et le départ de l’ambassadeur de la République libanaise au Royaume d’Arabie saoudite dans les (48) prochaines heures, et en raison de l’importance de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la sécurité du Royaume et de son peuple, il a été décidé d’arrêter toutes les importations libanaises vers le Royaume, et un certain nombre d’autres mesures seront prises pour atteindre ces objectifs. Et par souci de la sécurité des citoyens à la lumière de l’instabilité croissante de la situation sécuritaire au Liban, le gouvernement du Royaume confirme ce qui a été publié précédemment concernant l’interdiction des citoyens de voyager au Liban. »

Le gouvernement du Royaume a affirmé son attachement aux citoyens libanais résidant dans le Royaume, qu’il considère comme faisant partie du tissu et du lien qui unit le peuple saoudien et ses frères arabes résidant dans le Royaume, et ne considère pas que ce qui est émis par les autorités libanaises exprime les positions de la communauté libanaise résidant dans le Royaume et qui est chère au peuple saoudien.