SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

Mikati a pris le « feu vert et jaune » !

Le Premier ministre intérimaire Najib Mikati a mis hier un « projet d’agenda » pour la prochaine session du Conseil des ministres, et a mis avec lui un « projet de problème » avec le chef du Courant patriotique libre, le député Gebran Bassil, qui a fait réapparaître la tension entre Mirna Chalouhi et le Sérail au premier plan des événements, mais cette fois sous le rythme d’un échange médiatique précis, que Haret Hreik a travaillé à « régler » en coordination avec Mikati et Bassil.

Des sources concernées par les communications gouvernementales ont confirmé que le premier ministre intérimaire a pris le « feu vert et le feu jaune » (en référence au « Mouvement Amal » et au « Hezbollah ») pour distribuer le projet d’ordre du jour aux ministres en vue de lancer l’invitation à convoquer le cabinet en début de semaine prochaine. L’invitation sera faite aujourd’hui et la séance aura lieu lundi, si aucune urgence ne survient dans les prochaines heures.

Et les sources ont rapporté que « Mikati a convenu de ce scénario à l’avance avec le duo chiite lors de sa réunion il y a deux jours avec les assistants politiques du président Nabih Berri et Sayyid Hassan Nasrallah, Ali Hassan Khalil et Hussein Al-Khalil, » révélant que « les deux Khalil ont souligné au cours de la réunion la nécessité de préparer un ordre du jour rapide comprenant des points urgents et urgents, afin que le « Hezbollah » puisse couvrir la réunion du cabinet devant le « Courant patriotique libre » et obtenir le quorum pour la session. À la lumière des consultations, il a été convenu que Mikati initierait la distribution de l’ordre du jour sous la forme d’un « projet d’ordre du jour » afin de contenir les critiques qui avaient affecté la session gouvernementale précédente, et d’ouvrir la voie à toute modification nécessaire de ses points. »

Dans ce contexte, les sources ont souligné qu’il existe plusieurs scénarios pour assurer le quorum pour la session de lundi, dont l’un est la participation des ministres du « Hezbollah », comme cela s’est produit lors de la session précédente, ou le boycott de la session par le « Hezbollah » en coordination avec le « courant patriotique libre » en échange de la garantie de la participation de deux ministres du « CPL » pour assurer le quorum « même seulement pour être présent pour enregistrer une position », similaire à la participation du ministre Hector Hajjar à la session précédente sous ce titre, notant que « les contacts sont toujours en cours à cette fin, et on peut dire que le quorum est presque assuré et la convocation du cabinet est presque certaine. »