SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Mikati espère que les choses seront faciles pour mener à bien les réformes requises

Le Premier ministre Najib Mikati a espéré que « les choses seraient faciles et que nous réaliserions les réformes requises en pleine coopération avec le Parlement et tous les organes gouvernementaux, officiels et privés », soulignant que « ces réformes constituent une demande libanaise urgente et nous en avons besoin, avant d’être une demande internationale. »

Le Premier ministre et la coordinatrice résidente et coordinatrice humanitaire des Nations Unies au Liban, Najat Rushdie, ont signé le « Cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable » au Liban pour la période 2022-2025, cet après-midi au Grand Sérail.

Et le Premier ministre Najib Mikati a déclaré dans son discours : « Cette occasion est le résultat des efforts déployés par le gouvernement libanais et divers membres de la famille des Nations Unies au Liban pour développer ensemble une nouvelle approche du programme de partenariat entre le Liban et les Nations Unies. »

Il a ajouté : « Le nouveau cadre stratégique, qui s’étendra sur les trois prochaines années, vise à renforcer la gouvernance tout en abordant les questions de développement multidimensionnel appropriées aux nouveaux défis auxquels le Liban est confronté à la lumière de la crise sans précédent qu’il traverse. »

De plus, il a déclaré : « Le cadre de coopération pour les Nations Unies est établi sur la base d’un réseau de partenariat stratégique entre les ministères et les municipalités, et en pleine coopération avec la présidence du gouvernement, la Chambre des représentants et le Bureau central des statistiques, et souligne l’importance de données fiables pour identifier les problèmes sociaux et économiques et mesurer les progrès. »

Il a ajouté : « Nous sommes très fiers du partenariat permanent avec les Nations unies qui soutient le Liban à tous les niveaux, tant sur le plan politique que sur le plan des services, et nous souhaitons travailler sur le développement et la valorisation des compétences humaines pendant de longues périodes dans ce nouveau cadre de coopération. Dans ce contexte, nous adressons nos remerciements et notre reconnaissance aux amis du Liban des pays donateurs pour leur soutien, pour atteindre les objectifs de développement durable. »

En outre, il a poursuivi : « Les programmes d’urgence des Nations Unies ont constitué une étape nécessaire pour faire face aux principaux défis au vu de la situation au Liban, mais aujourd’hui, réfléchissons ensemble et concentrons-nous sur les solutions à long terme notées par le nouveau cadre de coopération pour atteindre le développement durable. »

Il a conclu : « Je vois dans ce titre un élément positif représenté par le mot « Nations Unies » qui signifie la paix, la construction humaine, l’amour et la coopération pour atteindre le bien-être du citoyen libanais, et nous avons un besoin urgent de cette coopération aujourd’hui. »

Pour sa part, Najat Rushdie a présenté ses condoléances aux familles des victimes de l’incident tragique de Tripoli, et a indiqué qu’après que le désespoir ait pris le contrôle d’elles, cela les a incitées à effectuer un voyage dangereux à la recherche d’une vie digne, soulignant le rôle de l’armée et qu’elle est la seule garantie de sécurité et de stabilité au Liban.