SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Mikati : Le patient atteint d’un cancer ne peut pas attendre le budget ou le plan de relance

Le Premier ministre Najib Mikati a présidé ce soir une réunion au Grand Sérail à l’occasion de la « Journée internationale de prévention du cancer » organisée par le « Fonds de soutien aux adultes atteints de cancer » en coopération avec l’Université américaine de Beyrouth.

Mikati a estimé que : La lutte contre le cancer n’est plus seulement un jour où nous nous réunirions une fois par an, mais elle est devenue un défi quotidien auquel nous devons faire face, fonctionnaires et citoyens. Si nous examinons les statistiques internationales et sanitaires qui montrent le Liban sur la carte des pays les plus touchés par le cancer, nous nous rendrons compte de l’ampleur des défis qui sont parallèles à tous les autres défis, et il n’y a aucune exagération dans cette affirmation. D’ici, je dis, et de ma position responsable, que l’État seul ne peut plus faire face à ce grand défi humanitaire, comme il l’a fait dans les époques précédentes et le fait encore, en raison de la situation financière délicate que traverse le pays.

Il a ajouté : « Ce que nous avons pu faire pendant cette période, c’est que nous avons gardé tout ce qui concerne cette question dans le cercle de la subvention, même s’il y avait un retard dans certains cas, mais je dis franchement que l’État ne peut plus faire face à cette question dans la période à venir en raison de l’augmentation des besoins et des maigres capacités. De là, nous lançons aujourd’hui un appel à tous, fonctionnaires, secteur privé, société civile locale, organisations et organismes internationaux, pays donateurs, pour qu’ils nous tendent une main secourable dans cette circonstance délicate, car le patient atteint de cancer ne peut pas attendre que le budget soit approuvé. »