SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Mikati: Les négociations avec le FMI sont indispensable pour le soutien du Liban

Le Premier ministre Najib Mikati a affirmé que « les négociations se poursuivent avec le Fonds monétaire international en vue de parvenir à un accord », considérant que « les négociations avec le FMI sont le passage obligé et indispensable pour le soutien du Liban par ses amis dans le monde ».

Recevant cet après-midi une délégation conjointe du Conseil économique et social et des instances économiques au Grand Sérail, il a souligné « que les réformes économiques et financières sont une exigence libanaise avant d’être une exigence internationale ».

En réponse à une question sur la crise de liquidité, il a répondu:« L’augmentation de la demande de livre libanaise au cours de la dernière période a été entraînée par une augmentation du taux de change du dollar américain, et des quantités de la monnaie nationale ont été imprimées au cours de la deux ans 2020-2021 ».

Mikati a précisé que la Banque du Liban a besoin de temps pour ajuster la situation de liquidité dans le pays et rétablir complètement la question des salaires.

A noter que la Banque Centrale a pris la décision de renvoyer la banque qui ne verse pas l’intégralité des salaires à l’Autorité Supérieure Bancaire.

Il a souligné qu’« aujourd’hui, il a signé un décret supplémentaire demandé par le ministre des Finances concernant le décret des subventions sociales, et il a également signé un décret pour augmenter l’indemnité de transport pour le secteur privé ».

Concernant la question du blé, Mikati a déclaré que le travail se poursuit pour le résoudre, et le Conseil des ministres a alloué 15 millions de dollars américains pour acheter du blé.

Il a déclaré:« Je regrette de dire que nous avons reçu des rapports officiels qui indiquaient que de grandes quantités de farine étaient cachées dans certaines boulangeries et entrepôts, soit pour être sorties clandestinement du territoire libanais, soit pour être vendues au marché noir, et c’était aussi constaté que certaines quantités stockées par les moulins étaient affectées par de la moisissure et de l’humidité ».

Il a souligné que:« l’affaire est désormais entre les mains de la justice, qui a scellé les moulins concernés avec de la cire rouge ».