SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Mikati: Les pièges et les mines politiques seront toujours présents

Le Premier ministre Najib Mikati a confirmé lors d’un entretien avec des journalistes, en attendant l’arrivée du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, que ce mouvement indique que le Liban n’est pas abandonné, et c’est une chose positive.
Concernant la perturbation du gouvernement pour réunir le pays, il a déclaré : « Les pièges et les mines politiques seront toujours présents ».

António Guterres était arrivé au Grand Sérail pour rencontrer Mikati dans le cadre d’une série de visites qu’il effectue auprès de présidents et d’officiels. Guterres est également arrivé hier à Beyrouth pour une visite de « solidarité », et a indiqué que les responsables politiques « n’ont pas le droit » d’être divisés et de paralyser le travail des institutions constitutionnelles, alors que leur peuple subit les répercussions d’une crise économique sans précédent.

De plus, Guterres a appelé les responsables « à travailler ensemble pour résoudre la crise ». Il a également appelé la communauté internationale à « renforcer son soutien au Liban. »

Dans un discours prononcé depuis le palais présidentiel lors d’une conférence de presse conjointe avec le président Michel Aoun, António Guterres a déclaré : « Compte tenu de la souffrance du peuple libanais, les dirigeants politiques n’ont pas le droit d’être divisés et de paralyser le pays », notant que les Libanais attendent d’eux qu’ils « relancent l’économie » et assurent « un gouvernement efficace. »