SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Mikati lors de la séance de confiance : Nous nous engageons à élaborer un plan de réforme et de restructuration du secteur bancaire

Le Premier ministre Najib Mikati a déclaré lors de la lecture de la déclaration ministérielle devant la Chambre des représentants pour gagner la confiance du gouvernement : « Les mots que nous prononçons ne suffisent pas à résoudre la souffrance des Libanais, et nous nous écarterons des dictons classiques pour nous orienter vers un travail sérieux. »

Et il a poursuivi : « Du sein de la souffrance, et du cœur de la souffrance de Beyrouth, qui a été détruite par l’explosion du 4 août, notre gouvernement a émergé pour allumer une bougie dans ces sombres ténèbres et allumer la flamme de l’espoir.  »

Mikati a ajouté : « Avec la détermination et la volonté de dire que nous sommes capables, oui, nous sommes capables, en combinant tous les efforts sincères dans ce pays bien-aimé, et cet espoir nous l’avons vu dans les yeux des Libanais qui se sont dirigés vers nous comme un levier de sauvetage pour ce qu’ils souffrent. »

Puis il a estimé que : « Le Liban est en proie à une crise économique, sociale, financière et de vie étouffante, dans laquelle le pays a atteint le bord de l’effondrement total et n’a jamais connu un tel événement dans son histoire moderne. »

Il a souligné que « face à la grave crise que traverse le Liban et à l’effondrement de la monnaie nationale qui l’accompagne, ainsi qu’à la hausse significative des prix des produits de base, la majorité des Libanais se trouvent dans un état d’éloignement des positions et des débats politiques. »

Et il a ajouté : « Nous affirmons notre engagement à mettre en œuvre la résolution 1701 et à continuer à soutenir la FINUL et la demande qu’elle adresse à la communauté internationale de mettre fin aux violations israéliennes et aux menaces permanentes contre la souveraineté libanaise. »

De plus, Mikati a souligné que « nous sommes attachés à l’accord d’armistice et nous nous efforçons de mener à bien la libération des territoires libanais occupés et de défendre le Liban face à toute agression et d’adhérer à son droit sur ses eaux et ses richesses par divers moyens légitimes », appelant à « la reprise des négociations de démarcation afin de protéger et de préserver les frontières maritimes libanaises de toutes parts. »

Il a souligné « le soutien absolu de l’armée et de toutes les forces de sécurité intérieures. »

Mikati a souligné son intention de « corriger les traitements et les salaires dans les secteurs public et privé et d’œuvrer à la fermeture des passages illégaux, si Dieu le veut, en plus du renforcement du contrôle des frontières et de la réduction de l’évasion fiscale. »

Enfin, il a ajouté : « Nous nous engageons, dès que nous aurons gagné en confiance, à reprendre immédiatement les négociations avec le Fonds monétaire international. »